Toitures végétalisées obligatoires à Toronto

vendredi 29 mai 2009 Écrit par  Sylvain Michel

Toiture

Toronto devient la première grande ville canadienne à rendre les toits verts obligatoires sur les nouveaux édifices. Le conseil municipal a approuvé une proposition en ce sens, malgré des réticences à imposer cette exigence aux constructeurs en pleine période de récession.

En vertu du nouveau règlement, adopté à trente-six voix contre deux, au moins 20 % de la surface de chaque toiture des nouvelles tours de bureaux et d'appartements devront être recouverts de végétaux. Les édifices industriels et les écoles devront aussi avoir un toit vert, qui dépollue l'air, et qui aide à contrer le réchauffement d'une ville (voir plus loin).

"Toronto, par cette loi, prévoit une nouvelle occasion de renforcer la nouvelle pratique de la conception intégrée de bâtiment écologique", a déclaré, Steven W. Peck, président de Green Roofs for Healthy Cities (GRHC), qui a soutenu la loi contre les pressions des développeurs.

Le conseiller Doug Holiday croit que les promoteurs immobiliers peuvent difficilement construire de tels toits, au coût de 100 $ à 450 $ le mètre carré, dans le contexte économique actuel. De son côté, le conseiller Peter Milczyn admet que la construction d'un toit vert coûte plus cher, mais il souligne qu'un tel toit dure plus longtemps.

Les avantages des toits verts

Toit végétal à TorontoLes avantages environnement de ses toits en milieux urbains sont nombreux : réduction du ruissellement des eaux pluviales qui affectent l'eau potable et la baignade ; réduction de la consommation d'énergie ; diminution des îlots de chaleur urbains par abaissement de la température de la ville et, par conséquent, baisse des coûts de climatisation ; embellissement de la ville. Et enfin, cela procure plus de zone d'habitat pour la faune, y compris les oiseaux migrateurs.

La municipalité de Toronto donnera l'exemple, puisque le toit de l'hôtel de ville sera transformé en jardin d'ici l'automne. Cet investissement de 2,5 millions de dollars reflète l'ambition de Toronto de devenir la ville nord-américaine la plus verte. (photo ci-contre Sookie @flickr).

Les toits verts sont déjà très répandus en Europe et à Chicag o. Le nouveau règlement torontois devrait entrer en vigueur en janvier.

Et aussi sur DDmagazine

Maison pour la planète : la couverture

Toitures végétalisées : trois solutions chiffrées