La construction bois expliquée

jeudi 16 septembre 2010 Écrit par  Yves Heuillard

Maison en panneau de bois massif MHM

Il existe plusieurs techniques de construction bois : ossature bois, poteaux-poutres, panneaux massifs et bois empilé, pour les principales. Elles peuvent coexister dans une même maison et sont souvent associées à la pierre, au béton et à l'acier. Petit guide à l'intention des candidats à la maison en bois. [Photo MHM]

Le renouveau du goût pour la construction en bois n'est pas un facteur de mode. D'abord le matériau est écologique à plus d'un titre : c'est un excellent isolant, et il facilite la suppression des ponts thermiques dans les constructions. Il peut, lorsqu'il est traité avec soin, être totalement sain. S'il vient de forêts locales bien gérées, son impact sur l'environnement est très limité. En fin de vie il rend à l'atmosphère le carbone qu'il lui a emprunté dans un bilan neutre.

Construction bois : machine à commande numerique.Le deuxième facteur du développement de la construction bois, au moins aussi important que les qualités écologiques du matériau, c'est l'avènement de machines de découpe numériques (photo ci-contre). Commandées par ordinateur elles changent totalement le métier de la construction bois, permettent des précisions d'assemblage de l'ordre du dixième de millimètre, la préfabrication des maisons en usines, et le montage du gros oeuvre sur le chantier en quelques jours.

Attention toutefois, nous insistons auprès des candidats à la construction : une maison en bois n'est pas nécessairement une maison économe en énergie. Il nous apparaît stupide de construire aujourd'hui une maison en bois sans exiger au minimum la certification BBC-Effinergie, ou mieux la certification Passivhaus, ou MinergieP

Préparation de l'ossature bois en usineL'ossature bois

La technique de l'ossature bois est très largement utilisée. Les murs sont constitués d'une ossature légère faite de montants et de traverses de faibles sections (de l'ordre de 50 mm pour le plus petit côté) espacés de l'ordre de 50 à 60 cm.

Les montants et les traverses forment des caissons dans lesquels prendra place l'isolant thermique, généralement de la fibre de bois. Les caissons sont fermés à l'extérieur par des panneaux de bois, généralement de type OSB (panneaux de bois aglomérés et collés) ; ce qui a pour effet de donner la rigidité structurelle nécessaire aux murs tout en assurant l'étanchéité. C'est le contreventement.

à l'extérieur du contreventement on ajoute un matériau pare-pluie, par exemple des panneaux de laine de bois dense hydrofugée, qui renforce l'isolation, tout en protégeant la structure de la pluie. Viendra enfin un bardage posé sur un lattage de faible épaisseur de manière à créer une lame d'air.

Coupe de mur (exemple) 

isolation en fibre-de-boisOssature bois avec isolation renforcée : plaque de BA 15, panneau isolant de fibres de bois de 140 mm fixé sur un lattage horizontal, barrière vapeur, panneau de fibres de bois de 200 mm dans l'ossature, contreventement, pare-pluie, lattage et bardage. 

A l'intérieur, sur l'ossature l'ossature bois prennent place généralement, une membrane pare-vapeur, éventuellement un complément d'isolation, un vide technique sur un lattage de bois ou sur des profils métalliques, un revêtement intérieur en panneaux de plâtre.

Du fait de la légèreté de la structure, une maison en ossature bois est facile à transporter et à monter, même sur des terrains difficilement accessibles. Elle facilite aussi la mise en oeuvre d'une bonne isolation. De ce fait l'ossature bois est relativement bon marché.

Les poteaux-poutres

C'est le système constructif le plus vieux du monde, dans lequel la structure porteuse de la maison est faite de poteaux verticaux de forte section sur lesquels reposent des poutres horizontales également de forte section.

L'architecte dispose d'une grande liberté architecturale, avec, selon la section des bois , la possibilité de grandes portées pour offrir des grandes ouvertures et des grands volumes. L'ensemble des murs et des planchers en poteaux-poutres fait l'objet de remplissage avec des panneaux isolants préfabriqués, ou des caissons destinés à recevoir l'isolant, de la ouate de cellulose, ou de la fibre de bois, par exemple.

Montage d'une maison en panneau massif KLHLes panneaux massifs

Ce sont des panneaux industriels réalisés par assemblages multicouches de planches croisées et contrecollées. Il peuvent être de forte épaisseur (jusqu'à 25 cm pour les planchers) et offrir des résistances mécaniques capables de portées jusqu'à une vingtaine de mètre. Ces panneaux peuvent servir à la confection de murs, de planchers et de toitures avec une poutraison minimale.

Après découpe en usine leur mise en place est extrêmement rapide. La maison est montée à la manière d'un château de carte. Les panneaux massifs peuvent facilement s'associer à des structures métalliques ou au béton pour donner lieu à des réalisations audacieuses. Parmi les fabriquants les plus connus, KLH (photo ci-dessus), MHM, Finnforest.

Le bois empilé

C'est le modèle constructif des chalets de montagne, ou des maisons nordiques, faits de madriers ou de rondins, généralement superposés horizontalement. Une technique ancienne, la fuste, encore perpétuée, consiste à construire l'habitation à partir du fût des arbres non-calibrés : ceux-ci sont ajustés sur place, un à un.

La technique du bois empilé consomme des volumes importants de bois. Une isolation additionnelle, extérieure ou intérieure est nécessaire pour obtenir de bonnes performances thermiques. Les essences les plus utilisées sont le sapin, le mélèze, l’épicéa, et en Amérique du nord le red cedar ou le douglas.

Questions et réponses sur la construction en bois

Quid de la résistance au feu ?

La construction bois en images

étapes de la construction en bois


Le bois conduit mal la chaleur, sa combustion crée un couche de charbon qui freine la propagation du feu, il brûle sans dégager de gaz toxiques et conserve ses capacités mécaniques et de portance suffisamment longtemps pour satisfaire à la réglementation (15 minutes minimum). D'ailleurs les portes coupe-feu sont généralement réalisées en bois, et non en acier, et les assureurs n'ont pas peur des maisons en bois. En Amérique du nord, une très grande majorité des maisons sont construites en bois. On construit en Suisse des immeubles collectifs en bois de six étages.

Le bois de construction ne contribue-t-il pas à la destruction des fôrets ?
Lorsque le bois vient de forêts convenablement gérées, c'est à dire dans lesquelles les reboisements succèdent aux coupes, ce qui est généralement le cas en Europe, il n'y a pas destruction mais exploitation de la forêt. Pour en être sûr vous pouvez exiger que l'exploitant ait reçu la certification PEFC ou FSC.

Les colles des panneaux contrecollées peuvent-elles contenir des substances nocives ? 
Oui, mais comme écologie et bois riment de plus en plus, les producteurs de bois de construction s'engagent de plus en plus souvent sur la qualité des colles, en garantissant l'absence de solvants et de formaldéhyde, selon les normes allemandes DIN 68140 et 68141 et DIN 1052. Nos amis allemands, autrichiens, ou suisses sont parmi les plus avancés dans ce domaine et se plient souvent à des critères sévères comme ceux de l'institut de test des matériaux de l'université de Stuttgart ( MPA Bade-Wurttemberg -Otto-Graf Institut).

Les bois ne doivent-ils pas obligatoirement être traités avec des produits chimiques dangereux ?
Pas nécessairement. Le bois peut être rétifié (chauffage à plus de 200 °C), traité par des huiles naturelles à chaud, ou traité avec des sels bore ou des pyréthrines naturelles. Les écolabels Blue Angel, Nordic Swann, EU-ecolabel, NF Environnement et natureplus garantissent à des degrés divers l'utilisation de produits non toxiques. On notera que les bois durs et denses comme le chêne (mais aussi le robinier, le châtaigner ou le cèdre rouge) constituent les charpentes de nos monuments les plus anciens, depuis des siècles, et sans traitement.

bardage de boisL'entretien est-il compliqué ? 
Non bien au contraire, il est possible de laisser les bois extérieurs sans traitement ; ce qui aura pour effet, au fil du temps, de leur donner une belle couleur grise, ou même argentée. Si ce grisaillement n'est pas de votre goût, il est possible de traiter avec des huiles (tous les ans), des lasures (tous les 4 ou 5 ans) ou des vernis ou des peintures (tous les 8 à 10 ans).

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire vendredi 01 mai 2015 Posté par Clarice

    C'est vrai que le renouveau du goût pour la construction en bois n'est pas un facteur de mode, mais à mon avis le bois est très beau. Il y a plusieurs avantages d'utiliser du bois dans la construction. L'article a bien expliqué quelques des avantages; c'est un matériau écologique, c'est un excellent isolant, et il facilite la suppression des ponts thermiques dans les constructions. Je voudrais savoir combien coûte ce matériel. Super article.

  • Lien vers le commentaire vendredi 13 janvier 2012 Posté par pinaud

    Bonjour, les murs massifs sont encore assez peu répandus mais c'est vraiment super. Si vous souhaitez voir ce que nous avons fait chez nous (MHM, poele de masse, photovoltaique, puit canadien, ..) j'alimente un blog sur le sujet (c'est ma maison). http://mamaisonsolaire.over-blog.com/
    En espérant amener de l'eau au moulin de ce type de construction dont je suis enchanté.

  • Lien vers le commentaire vendredi 17 septembre 2010 Posté par Sylvain - Salon Maison Bois

    Comme Pascal, je trouve que c'est un excellent plaidoyer pour la maison bois. C'est un travail que nous essayons de faire au quotidien. Merci d'y apporter votre contribution :-)

  • Lien vers le commentaire vendredi 17 septembre 2010 Posté par yves

    Merci de votre message Pascal, mais si de votre point de vue, certains points méritent d'être clarifiés, faites-nous part de vos remarques.

  • Lien vers le commentaire jeudi 16 septembre 2010 Posté par Pascal

    Quelques confusions mais dans l'ensemble un excellent playdoyer pour les maisons bois. Rappelons juste que les maisons bois ne représentent que 6 à  7% des constructions en France contre plus de 60 à  80% dans les pays de l'est du nord de l'Europe et de l'Amérique du nord.
    Enfin côté prix, à  performance énergétique comparable, la maison bois peut mieux faire que les constructions traditionnelles, notamment avec des fabricants d'ossatures pré-fabriquées comme Finndomo (n° 1 en Europe avec + 200.000 maisons construites)ou les Maisons Bois Léonie, par exemple. ;)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.