Ornithoptère : premier vol d'un avion-oiseau à pédales

vendredi 24 septembre 2010 Écrit par  Lancelot Delahaye

Leonard De Vinci en rêvait, Todd Reichert et son équipe de l'Université de Toronto l’ont fait. C’est sur une pelouse de l’Ontario au Canada que pour la première fois, un homme a volé grâce à un ornithoptère .

Venant des mots grecs Ornithos (oiseau) et Ptéron (aile), le mot "ornithoptère" désigne une machine qui mime l’oiseau. L'objectif est d'offrir à l’homme des ailes assez puissantes et légères pour voler. Les premiers dessins dun ornithoptère ont été réalisés par Leonard De Vinci en 1488.

Nommé Snowbird (oiseau des neiges en français) par ses inventeurs, cette machine a porté Todd Reichert dans les cieux pendant 19.3 secondes sur 145 mètres, c'est-à-dire à une vitesse de 25.6 kilomètres par heure (après un décollage tracté par une voiture). Todd et son équipe sont étudiants au Département des sciences de l'ingénieur de l'Université de Toronto (Faculty of Applied Science and Engineering, University of Toronto).

Afin d’obtenir un poids assez léger, l’équipe de 30 étudiants dirigée par T. Reichert fabrique l’ornithoptère avec des fibres de carbone, du bois de balsa et de l’écume. L’oiseau géant fait seulement 42 kilogrammes pour plus de 32 mètres d’envergure.

fabrication de l'aile de l'ornithopter Snowbird

C’est la même largeur que celle d’un Boeing 737 qui pèse pourtant plusieurs dizaines de tonnes. Le premier homme-oiseau a d’ailleurs perdu 8 kilos cet été pour que la machine puisse décoller. Outre la perte de poids, Todd Reichert subit un entrainement intensif pour pouvoir pédaler et faire battre les ailes simultanément. Le tout assez rapidement pour que l’ornithoptère puisse tenir l'air.

L'exploit en vidéo

[video:http://www.youtube.com/watch?v=0E77j1imdhQ 480x290]

Le premier vol d’ornithoptère de l’histoire

Bien que l’exploit ait été réalisé début août, les étudiants restent discrets le temps de finaliser toutes les données. Avec cette réussite s’achève un projet qui aura duré plus de 4 ans.

premier vol de l'ornithopter Snowbird

4 ans…et quelques échecs essuyés par les rêveurs. En effet, plus de 65 vols d’entrainement sont nécessaires pour parachever l’oiseau artificiel, qui malheureusement ne volera probablement plus jamais. « Notre but original était d’accomplir ce rêve de voler comme un oiseau déclare T. Reichert. L’idée était de voler soi-même, en faisant battre nos propres ailes ».

Un lecteur (voir les commentaires) nous fait remarquer qu'il s'agit du premier vol reposant sur un battement d'ailes mais pas du premier vol mu par la musculature humaine. Le Gossamer Albatross par exemple a traversé la manche en 1979 à la forces des jambes du pilote qui actionnaient une hélice. Existe également le Daedalus.

Ornithopter de George R. White à St Aoutine en 1927La Fédération Aéronautique Internationale (FAI) assiste à l’évènement et confirme : « c’est le premier vol d’ornithoptère de l’histoire ». L’intrépide étudiant exulte : «à travers les siècles, des milliers de personnes ont essayé de faire ça. J’ai poussé avec tout ce que j’avais. Quand j’ai enfin arrêté et atterri, j’ai été frappé par un souffle d’excitation. C’était magnifique[Photo ci-contre l'ornithoptère de George R. White en 1927]

En voir et savoir plus

Le site du projet Snowbird

La galerie photo de l'Université de Toronto, département Applied Science and Engineering

Galerie photo sur Flickr

Source des photos de l'article
Département des sciences de l'ingénieur de l'Université de Toronto (Faculty of Applied Science and Engineering et
Archives de l'Etat de Floride