La maison pour la planète: un bel exemple d'habitat passif

dimanche 20 janvier 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

La Haute-Savoie verra bientôt sortir de terre le top de la maison écologique. Baptisée Maison pour la planète, cette construction de 700m² a été conçue dans le respect de la norme de construction suisse Minergie-P-Eco à très faible consommation d'énergie. Cet article est le premier d'une série. Voyez également nos reportages chantiers :
Fondation et ossature - Isolation - Couverture


L'ONG Prioriterre, dont la mission est d'apporter des solutions pour préserver la planète, est à l'origine de ce projet ambitieux. La maison pour la planète doit sortir de terre au premier trimestre 2009 (début des travaux en mars 2008) sur la commune de Meythet (Haute-Savoie). Une belle façon de montrer par l'exemple la réalisation d'une éco-construction. Le but de la Maison pour la planète « n'est pas de faire un prototype, mais d'en faire un bâtiment qui soit reproductible dans tous ses principes et tous ses types d'usages », précise Prioriterre dans un communiqué.

 

Des performances au top
Afin de respecter la norme Minergie-P-Eco, une attention particulière a été portée sur l'impact écologique des matériaux utilisés. Seuls ceux présentant un moindre impact en matière de consommation d'énergie et d'émission de gaz à effet de serre ont été retenus.
Conrad Lutz, architecte suisse spécialiste des éco-constructions depuis les années 1970, a été sollicité pour ce projet. Il explique que: "la construction de ce bâtiment passif, requiert deux fois moins d'énergie grise que pour un bâtiment traditionnel". Ce qui représente une économie de 650 MWh grâce à l'utilisation de matériaux renouvelables tels que le bois et la ouate de cellulose.
Quant à la consommation énergétique du bâtiment une fois terminé, elle se situe autour de 30kWh/m2/ an, soit une consommation divisée par 8 par rapport à un bâtiment traditionnel!

Descriptif technique
  • Bâtiment en ossature bois du pays
  • Planchers, toiture et structures porteuses en bois du pays
  • Triple vitrage isolant
  • Isolation de la toiture, des planchers et des façades en ouate de cellulose
  • Chauffage: pompe à chaleur thermodynamique à double flux qui permet de raffraîchir les lieux l'été et d'assurer la ventilation
  • 100 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit [production estimée à 10 000kWh d'électricité/an]; 3m² de panneaux solaires thermiques pour la production de l'eau chaude sanitaire (cuisine et douche).
  • Recupération des eaux pluviales grâce à l'installation de réservoirs enterrés d'une capacité de 20m3 (arrosage et chasse d'eau).

Tout le descriptif technique sur le site de la Maison pour la planète