Ouate de cellulose : l'isolation en papier recyclé

lundi 21 janvier 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

Du chanvre à la paille, une bonne dizaine de produits réputés écologiques. Parmi eux la ouate de cellulose. Quels avantages ? Comment la mettre en oeuvre ? Combien ça coûte ? Qui sont les principaux frabricants ? Susbsite-t-il des interrogations ? Tout dans ce dossier + 3 vidéos pratiques réalisées sur un chantier.

 Choisir un isolant écologique, « c'est tenir compte du bilan écologique global du produit », explique Laurent Vorlet, ingénieur de l'environnement au Laboratoire Energie, Environnement et Architecture (LEEA) de l'école d'ingénieurs de Genève. Il s'agit en fait de prendre en compte l'énergie grise de la marchandise. C'est à dire l'énergie nécessaire à la fabrication, au transport, à la mise en oeuvre jusqu'au recyclage du produit.

Aujourd'hui, la ouate de cellulose est considérée comme « l'un des meilleurs produits isolants écologiques du marché », poursuit Laurent Vorlet. Sa composition, à base de papier journal recyclé, qui trouve ainsi une deuxième vie, explique ce bilan positif. Les études réalisées par les Points Informations Energie (PIE) de l'Ademe démontrent qu'il faut 6 kWh pour produire de la ouate de cellulose et de 150 à 250 kWh pour une quantité équivalente de laine de verre. En matière d'isolation, « la ouate de cellulose a le même pouvoir isolant que les laines minérales ». Mais pour obtenir la même performance thermique, l'épaisseur de fibre de cellulose doit être plus importante que pour une laine minérale. Compter 16 cm de laine minérale pour 20 cm de ouate de cellulose.

Sommaire 

La ouate de cellulose, les avantages

Mise en oeuvre - notre reportage vidéo et photo - projection humide - épandage à air libre - injection - panneaux semi-rigide ; mise en oeuvre par des professionnels

A quel prix ?

Des interrogations : tassera ou tassera pas ? 

Les principaux fabricants  

La ouate de cellulose: quels avantages?

 Au delà de ses qualités techniques en matière d'isolation thermique et phonique, la ouate de cellulose présente une forte résistance au feu, aux insectes et aux moisissures grâce à l'ajout de sel de bore, un adjuvant naturel.

De plus, la ouate de cellulose est capable de créer un grand déphasage (le temps que la chaleur met pour pénétrer les parois) et permet donc de limiter les surchauffes dans l'habitat l'été. La chaleur met environ trois heures pour traverser une laine minérale alors qu'elle met jusqu'à quinze heures avec la ouate de cellulose. C'est pourquoi cette fibre est considérée comme l'isolant résistant le mieux aux aléas climatiques. Avec un tel déphasage, la chaleur n'arrive à l'intérieur de l'habitation qu'en fin de journée au moment de la fraîche.

En matière de santé, les laines minérales sont connues pour leur action très irritante pour la peau et pour les voies respiratoires. Une protection adéquate est donc obligatoire lors de la pose. La ouate de cellulose n'exige pas de protection particulière, selon le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Toutefois, en raison des poussières importantes générées lors de la pose, il est plus que recommandé de se protéger avec un masque. (l'équipe de DDmagazine a pu s'en rendre compte sur les chantiers, nous considérons que c'est obligatoire).

mise-en-oeuvre-ouate-celluloseMise en œuvre

Voir notre reportage sur un chantier en vidéo  Mise en oeuvre de la ouate de cellulose. Dans le village de Les Clefs en Haute-Savoie, rénovation d'une maison avec pose de la ouate de cellulose en toiture et dans les murs. 3 vidéos.

On trouve généralement la ouate de cellulose sous trois formes: en vrac, sous forme de flocons, ou en panneaux semi-rigides. En vrac, les flocons de cellulose peuvent être soufflés, projetés ou insufflés dans les surfaces à isoler. Pour la fibre de cellulose en vrac, il est recommandé de poser un frein-vapeur pour éviter l'accumulation d'humidité dans les parois.

La projection humide
Les flocons de ouate de cellulose peuvent être projetés humides (sous pression). Certaines entreprises utilisent un liant mais il est possible d'utiliser uniquement de l'eau, selon Claude Lefrançois, responsable technique et fondateur de Bati-logic. La projection humide est surtout utilisée pour les murs. Avec cette méthode, et pour une bonne isolation, l’épaisseur de l’isolant doit être comprise entre 10 et 20 centimètres pour les murs. L’idéal est d’installer au moins 20 centimètres pour une densité de 42 kg/m3. Cette méthode requiert l’installation de caissons. Le matériau est ensuite recouvert d’un frein-vapeur.
Les flocons de ouate peuvent aussi être projetés humides sur l’extérieur de la toiture. Cette technique est souvent utilisée pour des raisons esthétiques, notamment pour conserver les poutres et les chevrons apparents. 

 L'épandage à air libre ou soufflage
Dans les combles perdus, le matériau peut être déposé par épandage à air libre ou soufflé à l’aide d’une machine.  Le soufflage permet aussi d'isoler les faux plafonds et la dalle existante.

L'injection
La méthode par injection peut être utilisée pour toutes les surfaces à isoler (toits, sous plafonds, murs, planchers). Cette méthode requiert l'installation de caissons avant de pouvoir injecter la cellulose. En toiture, pour éviter le tassement par gravité, le matériau est insufflé sous pression : 25 cm d'isolant au minimum sont nécessaires, l'idéal étant de poser 30 cm (densité minimum : 45-60 kg/m3; conseillé: 50-65 kg /m3). Au sol, 20 centimètres de matériau sont nécessaires pour une densité de 32 kg/m3.

Les panneaux semi-rigides
Les panneaux présentent les mêmes caractéristiques de résistance thermique, au feu et aux insectes que la ouate en vrac. Pour certains spécialistes que nous avons interrogés, les panneaux présentent une meilleure résistance au tassement avec le temps. Les panneaux peuvent être posés entre les chevrons d’une toiture et d’un plancher ou les montants d’une cloison. La conductivité thermique de la ouate de cellulose en panneaux semi-rigides est de 0,040 W/m.K, la même que pour la cellulose en vrac. La densité varie de 70 à 100 kg/m³. Les panneaux sont vendus au format 1,20 m x 0,625. Il existe cinq épaisseurs de panneaux allant de 30 mm à 180 mm.

Mise en œuvre par des professionnels conseillée
Louer une machine pour faire soi-même la projection de la ouate de cellulose est une solution particulièrement déconseillée par certains professionnels du secteur. A l’image de Thierry Noël, gérant de la société belge Ecobati, spécialiste de la promotion de produits de construction écologiques depuis 1989 et distributeur de Thermofloc pour le Benelux. « C’est absurde de louer du matériel à des particuliers », s’insurge-t-il. « Si l'on continue à travailler de telle sorte, on va tuer le marché ».  Un avis partagé par Claude  Lefrançois qui insiste aussi sur le fait qu’il est essentiel de faire appel à un professionnel.
Il est moins risqué et compliqué de faire soi-même l'épandage à air libre ou la pose de panneaux même si là encore le recours à un professionnel est conseillé. Si vous faites l'installation vous même, des dispositions sont à prendre en particulier pour l'épandage. Il est vivement conseillé de porter un masque pour se protéger des poussières générées.

A quel prix?

Coût d'une isolation en vrac

Surface à isoler en m² x épaisseur = Volume (m3).
Volume x densité requise = Quantité totale (kg).
Quantité  / contenance des sacs = Nbre de sacs.
Prix du sac x Nbre de sacs = Coût du matériau.

Pour une maison de 150 m² (10x15) soit 50 mètres de mur d'une hauteur de 2,65 m et une épaisseur de ouate de 20 cm on obtient :

50 x 2,65 x 0,2 = 26,5 m3  soit 1113 kg avec une densité de 42 kg par m3, soit 93 sacs de 12 kg, soit 1670 € (18 € le sac).

A cela s'ajoute le coût de la main d'oeuvre dont le montant peut être très variable d'une installation à l'autre. La mise en oeuvre dans les murs et en toiture peut aller du simple au double : de 15 € à 25 € du mètre carré hors taxe.

La ouate de cellulose en vrac est généralement vendue en sac de 12 kg. Compter entre 15 € et 18 € le sac. Il faut ensuite ajouter le prix de la main d'œuvre pour laquelle il est difficile de faire des estimations. La projection humide en mur peut être facturée entre 20 € et 27€ HT le mètre carré pour 100 mm d'isolant et selon que la complexité du mur. En toiture, le coût de la main d'oeuvre est moins élevé. A partir de 15 € HT le m2 pour 100 mm d'isolant.

En plaques, les panneaux sont vendus au format de 1,20 m x 0,625 en neuf épaisseurs allant de 30 mm à 180 mm. Le prix du panneau varie sentre 6 et 26 euros selon l'épaisseur. Pour un isolant de ouate de cellulose de bonne qualité et de bonne densité, les prix varient du simple au double, de 30 et 50 € le m². " La ouate de cellulose est de deux à quatre fois plus chère pour la même épaisseur et les mêmes conditions de mise en oeuvre que les laines minérales ", estime Claude Lefrançois.

Des interrogations

La qualité biologique de la ouate de cellulose est inférieure à celle des isolants végétaux en raison de la présence d'encre dans le papier. Depuis 2001, l'Europe interdit l'utilisation d'encres contenant des substances toxiques. Logiquement le papier utilisé ne contient pas de métal lourd, tel que le plomb. Seul le papier issu de la collecte dans d'autres pays peut présenter des inconvénients sanitaires et écologiques (coût du transport).

 Tassera ou tassera pas?
« Il y a un affaissement naturel de la ouate de cellulose », explique Graziella Precone, gérante de la société Cellisol. Sa durée de vie dépend en fait de la qualité de la pose et de la configuration de l'habitat à isoler. Dans des conditions idéales, sa durée de vie peut être d'au moins trente ans. Claude Lefrançois parle d'une durée de vie "d'au moins 60 ans" d'après des relevés réalisés en Grande-Bretagne ou le matériaux est utilisé depuis 1920.

Toutefois, la gravité peut avoir un effet sur le tassement de la ouate de cellulose. C'est pourquoi certains fabricants, conscients de cet effet lié au temps, conseillent d'installer un volume supérieur de 10 % à 20 % à ce qui serait nécessaire afin de préserver la qualité de l'isolation dans le temps 

Les principaux fabricants

Homatherm : marque de ouate de cellulose allemande commercialisée par le groupe Homann depuis 1994. 

Isofloc : fabricant suisse de ouate de cellulose.

Isonat : fabrication française par Buitex.

Xylobell : fabricant français des produits Bellouate. Distributeurs exclusif pour la France des produits Benotherm de la société canadienne Benolec

Ouateco : fabriqué par une PME du sud-ouest de la France. Partenariat avec Emmaüs.

Aussi sur DDmagazine : 

Notre reportage vidéo et photo :  " Mise en oeuvre de la ouate de cellulose

90 Commentaires

  • Lien vers le commentaire dimanche 01 novembre 2009 Posté par cauetmultiservice

    Je suis disponible pour vous faire un devis
    Je suis basé sur clermont l'hérault et je suis dans les pages jaunes ( Cauet multiservice )

    bonne soirée

  • Lien vers le commentaire mercredi 28 octobre 2009 Posté par Hélène

    Bonjour !
    Nous nous apprêtons à  faire poser de la ouate de cellulose dans les combles pour remplacer de la vieille laine de verre ( pouah ! ! ! ), mais je me pose des questions quant à  ce qui est mis pour se protéger en cas d'incendie ? On me parle de sel de bore . . . contre les bestioles, mais n'y a-t-il pas autre chose, style retardateur de flamme bromé ???? Je n'arrive pas à  savoir !
    Merci de me répondre rapidement.

  • Lien vers le commentaire vendredi 23 octobre 2009 Posté par Fab33bx

    Bonjour,

    Est-ce qu'un professionnel pourrait me donner des conseils sur l'éfficacité de la ouate une fois qu'elle a pris l'eau ?
    Notre dalle bois qui repose sur des pieux, supporte la maison en cours de construction. Elle a subi les intempéries, et l'eau s'est infiltrée. Elle a vraisemblablement traversé le pare-vapeur et donc la ouate, puisqu'on voit de l'eau s'égoutter en dessous de la dalle.
    La maison sera finie dans quelques jours. Pouvons-nous espérer qu'une fois la maison hors d'eau hors d'air, tout sèche bien, et permette à  la ouate d'assurer l'isolation prévue ?
    Merci

  • Lien vers le commentaire dimanche 13 septembre 2009 Posté par Jour2F

    bonjour,
    En prévision d'un soufflage de ouate de cellulose, pour refaire l'isolation de combles (75mò) auparavant isolées en laine de verre, faut-il installer un pare-vapeur ?

    Mon installateur ne m'en a pas parlé.
    Cordialement
    J2F.

  • Lien vers le commentaire mercredi 09 septembre 2009 Posté par mimine

    nous recherchons une entreprise qui pose de la ouate de cellulose dans la région Poitou Charentes.
    merci de nous renseigner

  • Lien vers le commentaire dimanche 06 septembre 2009 Posté par yves

    A mon avis, si on pouvait se passer de diviser l'épaisseur par deux en compressant ( comment d'ailleurs ?) ça se saurait... Par ailleurs poser les caissons en bois directement sur le sol sans vide d'air ne me semble pas approprié du fait de remontée d'humidité possible. Reportez-vous à  notre article http://www.ddmagazine.com/473-maison-passive-minergie-meythet-haute-savoie.html"> Maisons pour la planète, 2éme épisode pour voir un exemple d'isolation de plancher. Bien sûr votre cas est très différent, mais ça donne des idées.

  • Lien vers le commentaire samedi 05 septembre 2009 Posté par steph

    j'ai en projet d'isoler un sol de grange en vue d'en faire un salon rattaché à  mon lieu d'habitation. le sol est naturellement extrèmement dur. Un professionnel spécialisé dans la pose de la ouate de cellulose m'a expliqué que dans le temps ils effectuaient le sol des granges (je réside dans le loiret) avec une grosse épaisseur de pierre, puis ils ajoutaient une de mélange de chaux et de glaise (chappe naturel en quelque sorte) il m'a proposer de poser directement la ouate sur ce sol en réalisant au préalable un coffrage avec des chevrons de 8 cm d'épaisseur et de poser dessus des panneaux d'aggloméré. La ouate sera introduite dans cet espace par forte pression ainsi les 8 cm seront équivalent à  16 cm d'isolation. Si quelqu'un pouvait me donner queques infos par rapport à  ce projet, merci par avance. cordialement

  • Lien vers le commentaire jeudi 27 août 2009 Posté par Râdieux Environnement

    Effectivement Bellouate fabrique sa ouate de cellulose en France.
    Plus de détails sur radieux.fr [Radieux est un distributeur de matériaux écologiques en Rhônes Alpes, NDLR]

  • Lien vers le commentaire mardi 25 août 2009 Posté par v64

    Je souhaiter isoler mon toit avec de la ouate de cellulose. Ces pièces seront habitées ultérieurement donc mon artisan me propose de poser du placoplatre à  disons 20cm de mes tuiles et de remplir tout l'espace de ouate de cellulose sans même laisser de lame d'air....... Est-ce une bonne manière de faire ?
    Doit-il prévoir un film vapeur également et où ?
    Merci

  • Lien vers le commentaire samedi 22 août 2009 Posté par Hervé de Bretagne dpt. 35

    Bonjour,
    en cour de rehabilitation d'une vielle maison en granit que je souhaite très bien isoler par l'intérieur je m'interroge sur le résultat d'une projection humide de 15 cm directement sur le mur + fermacel par comparaison d'une isolation chaux chanvre! Est ce possible et judicieux
    Quel artisant interviendrait sur en Ille et vilaine...sans doute a partir de décembre prochain.
    Merci et bravo pour les infos de ce site
    Hervé

  • Lien vers le commentaire mardi 04 août 2009 Posté par mon-interieur

    Je vous propose mes services pour votre pose de OUATE DE CELLULOSE et de décor plâtre "http://www.mon-interieur.fr".
    Cordialement.

  • Lien vers le commentaire dimanche 19 juillet 2009 Posté par jocelyne

    Je recherche une entreprise pour mettre de la ouate de cellulose dans les combles (perdus) de ma maison (106m2)dans la region de montpellier.Merci

  • Lien vers le commentaire dimanche 19 juillet 2009 Posté par jocelyne

    Je recherche une entreprise pour mettre de la ouate de cellulose dans les combles (perdus) de ma maison (106m2)dans la region de montpellier.Merci

  • Lien vers le commentaire jeudi 09 juillet 2009 Posté par Claude Lefrançois

    en théorie : oui, frein vapeur obligatoire face chaude.

    En pratique, vu le fort pouvoir hygroscopique de la ouate, vu l'épaisseur supérieure à  25 cm, vu que l'isolant vers la face froide est directement en contact avec l'air (donc pas de frein à  l'échange gazeux), vu que la couche d'air dans les combles est naturellement ventilée, vous n'aurez jamais les conditions requises, sous nos latitudes et en utilisation courantes, pour qu'un point de rosée se matérialise.

    Par mesure de sécurité, sur les pièces humides (salle d'eau, de bain, cuisine, buanderie, etc), et 30 cm en périphérie au-de-là  de leur implantation, un frein-vapeur peut être mise en œuvre.

    Par contre, en cas d'utilisation d'un matériau isolant à  moindre pouvoir hygroscopique et à  fort risque de dégradation par le gel d'un pont de rosée (je pense aux laines minérales!) : frein-vapeur obligatoire!
    Bon courage pour installer un frein-vapeur entre des rails à  placo, jointoyé et étanché au droit des suspentes (conditions obligatoires pour un bon fonctionnement de frein-vapeur!)

    Question : vu l'impossibilité de réalisation de l'installation du FV ci-dessus, est-il raisonnable de continuer à  utiliser ces laines minérales?

  • Lien vers le commentaire mercredi 08 juillet 2009 Posté par c33

    Bonjour,
    Pour des combles perdus entre chevrons, cellulose en épendage, hauteur 30cm, faut il mettre un frein-vapeur entre le BA13 et la cellulose ?

  • Lien vers le commentaire lundi 29 juin 2009 Posté par xavier

    sabine si vous chercher quelqu'un pour isoler votre maison en ouate de cellulose je peut vous aidez si vous le voulez contacter moi au 0682604848 merci

  • Lien vers le commentaire lundi 08 juin 2009 Posté par sabine

    bonjour, nous habitons Bordeaux et sommes a la recherche d'un pro serieux de l'isolation par ouate de cellulose( il y a un tel engouement que certains ne me semblent pas tres tres competents). merci pour vos reponse.

  • Lien vers le commentaire samedi 06 juin 2009 Posté par Claude Lefrançois

    Si l'espace isolé n'est pas soumis à  des courants d'air, aucune protection n'est nécessaire.
    Si, à  contrario, des courants d'air risquent de "brasser" l'isolant : simplement arroser avec de l'eau pulvérisée.

    Profitons en pour expliquer comment ça marche : la ouate de cellulose (la vraie) est fabriquée majoritairement avec du papier journal, le papier journal est fabriqué avec du bois, le bois a pour principal composant la lignine, la lignine contient beaucoup d'amidon, l'amidon avec de l'eau, ça fait de la colle (colle cellulosique, le journal posé sur la table mouillée et dont la une est imprimée sur la table le lendemain, les étiquette collées à  la farine sur les bocaux de confiture, ...)
    Donc une légère humidification va provoquer l'apparition d'un "croutonnage" de surface propre à  stabiliser la couche isolante

  • Lien vers le commentaire samedi 06 juin 2009 Posté par Claude Lefrançois

    faut-il enlever de la vieille laine de verre avant d'épandre de la ouate de cellulose en combles?

    Oui et oui. A plusieurs titres :
    - rien n'est éternel et ce que nous réalisons aujourd'hui sera obsolète demain, hors la ouate est recyclable, pas la laine minérale qui, elle, est un déchet ultime (et oui, même destination que l'amiante : enfouissement!).
    Donc, mélanger les 2, c'est transformer la ouate de cellulose en déchet ultime (qui triera les 2 lors du démontage?)
    - la laine minérale est caloporteuse (elle transfert les calories) et la conserver sous un isolant qui lui ne l'est pas, c'est annuler les performances de ce dernier sur 20 à  30 cm en périphérie puisque la laine qui y serait conservée est alors cause de pont thermique.
    - les bestioles ont été déjà  évoquées, je confirme.
    - enfin, qui imaginerait de mettre un pull neuf sur un pull troué sous prétexte qu'il est là  : nous avons mis des produits peu fréquentables dans nos maisons, nous nous devons de les enlever par respect des générations futures (certains déchets … type nucléaires devraient suffire pour qu'ils aient quelques griefs à  notre égard)

  • Lien vers le commentaire lundi 25 mai 2009 Posté par ivclod

    après avoir fait floquer de l'ouate de cellulose niveau plancher des combles, faut-il prévoir une protection au-dessus où le produit peut-il rester tel quel à  l'air libre..
    merci

  • Lien vers le commentaire dimanche 17 mai 2009 Posté par isolation ecolo

    Je vous déconseille de garder votre laine de verre sous de la pose de ouate de cellulose car la ouate de cellulose est composé de papier recyclée et de sel de bore , sachant que le sel de bore va protéger vos combles de toutes les petites betes(mulots...),si vous garder votre laine de verre , les betes resteront . En plus la durée de vie de la laine de verre est estimé à  dix ans , renseignez vous sur quand elle à  ete posé. 06 98 13 45 89 ou contact@isolationecolo.com

  • Lien vers le commentaire samedi 16 mai 2009 Posté par ERIC

    j'aimerai savoir si on peut poser sur la ouate de celluose une couche de laine de verre ?

  • Lien vers le commentaire dimanche 12 avril 2009 Posté par isolation ecolo

    Bonjour,
    Je pose de la ouate de cellulose dans toute la paca , je pense pouvoir vous donnez un devis bien plus intéressant c est à  dire environ 1340€ pour 78 m2 et 26 cm (plus les frais de déplacement si toutefois il y en a ).je vous laisse mes coordonnées .ISOLATION ECOLO 06 98 13 45 89 .E-mail : contact@isolationecolo.com

  • Lien vers le commentaire mercredi 25 mars 2009 Posté par Jojo du Var

    J'ai un devis de 2438 euros TTc pour 78 m2 de oaute de cellulose pour rénover l'isolation des combles perdus (épaisseur 26 cm)
    Je trouve cela un peu cher?
    Je cherche une entreprise à  des prix raisonnables pour cette prestation sur le Var

  • Lien vers le commentaire mardi 17 mars 2009 Posté par Christophe

    Bonjour à  tous,

    j'ai fait isoler l'extension de ma maison et tous mes combles avec de la ouate de cellulose Cellisol : l'isolation thermique mais aussi acoustique est vraiment impressionnante ! Pour 30 cm d'isolant, ça m'est revenu à  25 euros HT du mètre carré + TVA 5,5 + aide locale Artois Comm 8 euros TTC du mètre carré. C'est la société iAttitudes Energies ([url]http://www.nord-energies.fr[/url]) qui m'a installé la cellulose : je les recommande particulièrement car ils sont très sérieux et très calés en isolation. Ils m'ont également installé ma pompe à  chaleur et nous avons passé un hiver très confortable. Je sais qu'il travaillent sur le Nord Pas-De-Calais et jusqu'à  la région parisienne, peut-être même en Belgique pour nos amis frontaliers. Avis à  tous : c'est l'isolation acoustique qui est encore plus impressionnante que l'isolation thermique que je trouve déjà  sans comparaison avec la laine de verre installée jusqu'alors.

  • Lien vers le commentaire vendredi 27 février 2009 Posté par Philou

    J'ai fait isoler ma maison totalement en ouate de cellulose par cette societe en lorraine et j'en suis vraiment satisfait, la maison était isolée en laine de verre avant. elle avait fait son temps et je me suis lancé donc dans une isolation écologique.
    Note de la rédaction : nous ne publions pas dans les commentaires les coordonnées des entreprises. mais vous pouvez http://www.ddmagazine.com/Faites-votre-promo/"> le faire en cliquant ici

  • Lien vers le commentaire dimanche 22 février 2009 Posté par Soleil Vert

    Bonjour, il existe à  Haccourt près de Visé, une société coopérative d'insertion sociale qui insuffle de l'ouate de cellulose de marque Isocell. Soleil Vert, tel est son nom, allie le côté écologique et le côté social. L'entreprise a été récompensée par le grand prix des générations futures 2008. site: http://www.soleil-vert.be

  • Lien vers le commentaire vendredi 20 février 2009 Posté par mathieu

    Oui roger, il y a Planète Isolation qui est spécialisée dans la pose d'isolant écologique en Ile de France et Normandie. Tu peux les contacter via leur site.

  • Lien vers le commentaire jeudi 19 février 2009 Posté par mathieu78

    tout dépend à  quelle cycle du processus de fabrication de la pate à  papier et quelle boue cellubio récupère. Et puis la vraie valeur ajouté de Cellubio est le fait qu'il transforme un déchet en matière première. Pour leur avoir demandé, leur boue de papier est composée à  plus de 90% de fibre de cellulose.

  • Lien vers le commentaire vendredi 23 janvier 2009 Posté par Matthieu68


    Attention, pour avoir travaillé de nombreuses années dans l'industrie papetière.
    Je peux vous assurer que les procédés de production de la pâte a papier sont loin d'être écologique. Le défibrage de la matière se fais par voie humide avec l'adjonction de nombreux additif chimique !! Alors quand on me parle d'isolant "BIO" fabriqué à  partir de boue de station d'épuration .... je me pose vraiment des question (tout en sachant que c'est justement dans les boues que se concentre toutes les cochonneries) !!!

  • Lien vers le commentaire mercredi 14 janvier 2009 Posté par roger

    Bonjour, je cherche un artisan capable de me poser de la ouate de cellulose dans ma région (Ile de France) pour profiter de la TVA à  5.5 et du crédit d'impot. Est-ce quelqu'un connait une entreprise fiable dans ce secteur ?

  • Lien vers le commentaire vendredi 05 décembre 2008 Posté par Fabien, 5 decembre 2008

    Benotherm est exclusivement fabriqué au Québec et le revendeur exclusif n'est pas plus Xylobel que bellouate mais l'entreprise SND en Mayenne. Pour ce qui est de la fabrication française nous sommes trés loin des standarts Canadiens.

  • Lien vers le commentaire mercredi 03 décembre 2008 Posté par manu

    Bonjour,
    J'aimerais savoir si je peux poser de la ouate de cellulose sur une première couche d'isolant (laine de verre) ou en dessous ? merci de votre réponse

  • Lien vers le commentaire vendredi 28 novembre 2008 Posté par Alexandra Lianes

    Effectivement Benotherm est fabriqué au Canada. Et comme vous nous l'avez fait remarqué Cellisol ne fabrique plus sa ouate de Cellulose en France. L'entreprise a délocalisé son usine de production au Pays de Galle. Merci pour vos commentaires et rectifications.

  • Lien vers le commentaire vendredi 28 novembre 2008 Posté par Dori85

    Réponse :
    BENOTHERM est fabriqué au CANADA !!!!

  • Lien vers le commentaire lundi 13 octobre 2008 Posté par Alexandra Lianes

    Nous vous conseillons de vous rapprocher de la société Ecobati,[url]http://www.ecobati.be/fr/acces.html[/url] basée en Belgique et spécaliste des matériaux écologiques. (Voir plus haut dans le dossier) Ils pourront certainement vous orienter pour trouver un professionnel qualifié.

  • Lien vers le commentaire lundi 13 octobre 2008 Posté par jlou50

    Oui joseph, il existe plusieurs vendeurs poseurs en belgique, ARLIE aBruxelles en est un bon gsm 0488207625 cordialement.

  • Lien vers le commentaire vendredi 10 octobre 2008 Posté par joseph

    existe t il un vendeur en belgique pour injecter dans un plafond

  • Lien vers le commentaire jeudi 04 septembre 2008 Posté par virginie

    Que ce passe-t-il lorsque la ouate subie les intempéries et que l'on doit la retirer. Existe-t-il en France une filiale de récupération et de séchage ? (je sais que cela se fait en Allemagne et très probablement en Autriche, mais qu'en est-il de la France ?)

  • Lien vers le commentaire mardi 02 septembre 2008 Posté par Ematbob

    Il y a une erreur dans cette article. Cellisol ne fait pas fabriquer sa ouate de cellulose en France. A ce jour, seulement deux entreprises fabriquent de la ouate de cellulose en France : Benotherm et Cellubio. Il est important que le lecteur ne soit pas trompé ...

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.