Recherche : des éoliennes japonaises deux ou trois fois plus efficaces

mercredi 31 août 2011 Écrit par  Yves Heuillard

eolienne à lentille

La catastrophe nucléaire de Fukushima a mis les énergies renouvelables au centre des préoccupations japonaises. Le professeur Yuji Ohya de l'Institut de recherche de mécanique appliquée de l'Université de Kyushu montre, dans le reportage de la télévision japonaise NHK ci-dessous, qu'un nouveau design des turbines éoliennes pourrait en multiplier par deux ou trois le rendement. Par analogie avec les lentilles optiques des dispositifs photovoltaïques à concentrateur, le dispositif du professeur Ohya a été nommé "lentille éolienne". Le dispositif semble bien simple et si l'augmentation de performance semble bien réelle sur les maquettes de laboratoire, la faisabilité d'un passage rentable à un produit industriel reste à prouver. [image extraite de la vidéo ci-dessous]

Le professeur Ohya affirme que ce nouveau type d'éolienne pourrait rendre l'énergie du vent compétitive avec le nucléaire (une étude anglaise de Mott McDonald montre que c'est déjà le cas si on prend bien tous les coûts en considération - notre article).

[video:http://www.youtube.com/watch?v=ifF-MOuzM_s 425x280]

L'équipe du professeur Ohya fait le projet de construire une gigantesque centrale éolienne sur ce principe avec une puissance de 500 MW. Les recherches de l'université visent à mettre au point des machines économiquement viables capables d'être installées sur de vastes espaces maritimes. Les japonais envisage que l'infrastructure des éoliennes pourraient même également servir à la pêche...

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire lundi 10 octobre 2011 Posté par ximeon

    Ben oui, aprés la turbolienne, on nous a présenté, à  Chérisy, en Eure & Loir, en septembre 2011, 1 éolienne annulaire (fabriquée aux U.S.A.par Windeo) comme étant carrément "magique":sans axe, ni stator ni rotor ! Qui dit mieux ?

    Merci de votre attention.

    Ximeon

  • Lien vers le commentaire mercredi 07 septembre 2011 Posté par François Carré

    Cette technique peut sembler une découverte, mais, ce n'en est pas une . . . Il y a des précédents qui, d'ailleurs, semblaient plus évolués . . .
    Les rendements éoliens resteront à  peu près ce qu'ils sont si l'on ne change pas de perception sur les capteurs eux-mêmes.
    A peu de surface de pales . . . Peu de pression sur hélice = Peu de couple moteur = peu de rendement = Peu de puissance = Peu de production . . .

  • Lien vers le commentaire mercredi 31 août 2011 Posté par alexandra

    sans Fukushima, parions que ce professeur serait resté dans l'ombre où il était, sans considération et sans budget, sous la pression du lobby atomique. Même si ça n'aboutit pas c'est significatif du changement.

  • Lien vers le commentaire mercredi 31 août 2011 Posté par Greenmyst

    Ces technologies sont tellement simples ! Si on n'avait pas subventionné l'énergie fossile et le nucléaire pendant des décennies il y a belle lurette que nous serions sortis d'affaire...

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.