Le café de votre expresso a été acheté et revendu 14 fois

vendredi 09 septembre 2011 Écrit par  rédaction

Vu l'intense spéculation dont il fait l'objet, le café est aujourd'hui acheté et revendu près de 14 fois avant d'arriver sur les rayons des détaillants. Les cultivateurs et cultivatrices de café n'en profitent nullement. Ils vivent toujours dans la pauvreté. C'est ce que dénonce Solidar Suisse qui exige que Nestlé propose du café équitable dans l'ensemble de son assortiment. Une parodie d'un spot publicitaire pour Nespresso invitant le grand public à adresser un e-mail à George Clooney remporte un grand succès. En quatre jours, 25 000 e-mails ont été envoyés à George Clooney.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=ZUeQfAgpOIU 425x280]

L'ONG interpelle George Clooney pour qu'il relaie cette exigence auprès de la multinationale. Avec son spot fracassant, Solidar Suisse veut inciter le célèbre acteur à placer Nestlé devant un choix clair : du café équitable ou plus jamais de publicité pour Nespresso avec George Clooney.

Le prix du café sur le marché mondial a atteint un niveau historiquement haut. Les 100 millions de travailleurs actifs dans la culture du café ne profitent aucunement de ces prix élevés. La spéculation boursière et l'existence de multiples intermédiaires font flamber les prix.

Le commerce équitable permet de lutter contre ce scandale. Il garantit aux paysans des prix de vente minimaux - dans les périodes fastes comme dans les moments difficiles - et des relations commerciales durables. Avec du café équitable, 31% du prix de vente final va dans le pays producteur - contre 18% seulement pour un café négocié de façon traditionnelle. «Alors que le prix d'un kilo de café atteint parfois 100 francs, s'agissant notamment des capsules Nespresso, les cueilleurs et cueilleuses de café luttent leur survie», s'indigne Ruth Daellenbach, directrice de Solidar Suisse.