Publicité

Energie

Il faut vite abattre les énergies renouvelables

Technicien sur le rotor d'une éolienne en cours de montage

La guerre de l'électricité est perdue d'avance pour les énergies conventionnelles, sauf à modifier les règles du jeu. Ce à quoi on s'affaire.

Lire la suite

Ma Maison

poêle à bois

Musiques du monde

Au Népal des mères veulent changer le monde. Dix mille jeunes filles y sont achetées par an pour être vendues en Inde. Contre les trafiquants, la musique. Tous nos coups de coeur vidéo

Le DD en question...

Les semences paysannes plutôt que les OGM

fermier bio aux Etats-Unis

Dans le contexte de l'appropriation du vivant par l'industrie agroalimentaire et de la perte de la biodiversité, les rencontres paysannes visent à permettre aux paysans du monde entier de s'organiser pour sauvegarder les semences d'une agriculture respectueuse de la nature et une alimentation saine. 

Lire la suite

DEVELOPPEMENT DURABLE

Manger bio, c'est bien. En être sûr c'est mieux

Femme mangeant des pâtesLe bio est d’abord une façon de manger sain en tournant le dos aux pesticides, antibiotiques et autres fongicides. Mais pouvons-nous vraiment être sûrs que le contenu de notre assiette est réellement bio ?

Lire la suite

Dernières brèves

Écolo, oui si c'est marrant


On ne peut attendre de vrais changements en matière de comportements que si les propositions pour sauver la planète ne sont pas punitives ou restrictives, mais au contraire exaltantes, plaisantes, amusantes. La preuve...
Tous nos coups de coeur vidéo

90 millions de tonnes de nourriture par an à la poubelle !

Écrit par rédaction  Le 19 janvier 2012

aliments jetés

Mon yaourt fraise vient de dépasser la date limite, deux tomates pourries au fond du frigo, une moitié de bouteille de lait qui a tourné : je dois tout jeter. Voilà des gestes qui sont souvent devenus banals pour beaucoup d'entre nous. Et finalement, chaque citoyen jette entre 15 et 20 kg de nourriture par an dont presque la moitié est encore emballé. Le Parlement européen a aujourd'hui voté une résolution pour lutter contre le gaspillage alimentaire. [Photo Sporkist

Ces petites portions de nourriture quotidienne jetées, rajoutées aux autres gaspillages (lors des trajets, du stockage, de la préparation ou de la consommation) font des montagnes de déchets : 90 millions de tonnes de nourriture par an en Europe qui partent à la poubelle (14,3millions de tonnes rien que pour la Grande Bretagne, 9 pour la France et 4 pour la Belgique), cela ferait 179 kg de nourriture pour chaque Européen...

Pour Marc Tarabella, Eurodéputé en charge de l'agriculture et de la protection des consommateurs et chef de délégation PS belge " il est plus que temps d'enrayer ce terrible mécanisme [..] nous ne pourrons éviter une crise alimentaire majeure si des changements profonds ne voient pas le jour ! [...] Une bonne partie de cette nourriture est jetée alors qu'elle est encore comestible. Dans le même temps, un Européen sur six vit sous le seuil de pauvreté"

Des solutions existent

Par la résolution qui vient d'être votée, le Parlement européen pousse la Commission à prendre toute une série de mesures. En effet, "des solutions existent", précise Marc Tarabella :  

- travailler sur les fondamentaux : la surproduction, le mauvais ciblage (taille ou forme inadaptée), la détérioration des emballages, la mauvaise gestion des stocks ;

- permettre aux détaillants de vendre à perte des denrées fraîches en fin de journée ou des produits qui approchent de leur date limite de vente (ce qui est interdit dans plusieurs pays) ;

- inciter à donner aux associations caritatives ;

- privilégier lors de la passation de marchés publics pour la restauration et l'hôtellerie, à offres égales, une entreprise qui garantit la redistribution des invendus ou qui s'engagent à réduire le gaspillage ;

- promouvoir les relations plus directes entre les producteurs et les consommateurs et donc raccourcir la chaine agroalimentaire ;

- fixer des objectifs spécifiques pour les Etats membres ;

- mener des campagnes de sensibilisation sur le gaspillage et des campagnes pédagogiques. Par exemple, 20% des Européens confondent "à consommer de préférence avant le" qui veut dire que le produit perdrait un peu de saveur, avec "à consommer jusqu'au" date après laquelle le produit est toxique.

 

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy

Dernière mise à jour : ( 19 janvier 2012 )
 
< Précédent   Suivant >