Publicité

Energie

400 GW d'éolien et de photovoltaïque ! Vers le nirvana

montage d'une éolienne à Saint-Aubin en France

L'année dernière, la puissance installée éolienne dans le monde a cru de 10%, celle du solaire photovoltaïque de plus de 40%. 44,7 gigawatts d'éolien et 30 gigawatts de photovoltaïque ont été installés.

Lire la suite

Ma Maison

poêle à bois

Musiques du monde

Au Népal des mères veulent changer le monde. Dix mille jeunes filles y sont achetées par an pour être vendues en Inde. Contre les trafiquants, la musique. Tous nos coups de coeur vidéo

Le DD en question...

Les semences paysannes plutôt que les OGM

fermier bio aux Etats-Unis

Dans le contexte de l'appropriation du vivant par l'industrie agroalimentaire et de la perte de la biodiversité, les rencontres paysannes visent à permettre aux paysans du monde entier de s'organiser pour sauvegarder les semences d'une agriculture respectueuse de la nature et une alimentation saine. 

Lire la suite

DEVELOPPEMENT DURABLE

Tremblements de terre : la Terre devient-elle folle ?

Après le tremblement de terre de San Francisco en 1906.

Le terrible tremblement de terre du Japon, d'une magnitude 8,9 arrive alors que ceux de Haïti (12/01/2010, magnitude 7) et du Chili (27/02/10, magnitude de 8,8) sont gravés dans nos mémoires. Doit-on croire que la Terre tremble plus ? Peut-il y avoir un lien avec le changement climatique ?  [ci-dessus San Francisco, 18 avril 1906, par Arnold Genthe]

Lire la suite

Dernières brèves

Écolo, oui si c'est marrant


On ne peut attendre de vrais changements en matière de comportements que si les propositions pour sauver la planète ne sont pas punitives ou restrictives, mais au contraire exaltantes, plaisantes, amusantes. La preuve...
Tous nos coups de coeur vidéo

"Réchauffement et émissions de CO2, on nous ment depuis 20 ans"

Écrit par Yves Heuillard  Le 05 mai 2013

déchargement d'un porte-container

"Depuis 20 ans on nous ment sur le changement climatique et les émissions de gaz carbonique". C'est le sujet d'une vidéo produite par le site britannique Carbon Omisions dont nous traduisons ici l'essentiel du propos. Destinée aux citoyens du Royaume-Uni, elle revêt un caractère universel. Et dans le contexte du projet de loi français sur la protection du consommateur, considéré comme décevant par les associations de protection de l'environnement, cette vidéo apporte un éclairage nécessaire. [Ci-dessus déchargement d'un porte-container en provenance du sud-est asiatique - Photo CC Jaxport ]

« Le premier mensonge concerne notre soi-disant succès à réduire nos émissions carbonées. Le deuxième mensonge consiste à dire que nous faisons tout pour juguler le problème climatique. Le troisième mensonge concerne la consommation (ou le pouvoir d'achat ce qui revient au même, ndlr) qui est présentée comme un élément essentiel au bonheur.

D'abord nous n'avons pas réduit nos émissions de gaz carbonique. La comptabilité publique en la matière ne tient compte que des émissions locales, et non des émissions générées ailleurs par les produits que nous importons, et qui sont censés nous apporter le bonheur. Du fait de la désindustrialisation du pays depuis les années 80, beaucoup des produits que nous achetons viennent de pays comme la Chine, l'Inde, ou l'Indonésie.

Et si on fait le vrai calcul, en incluant les émissions qui ont servi à satisfaire notre demande de produits, en réalité nos émissions ont augmenté. En fait elles ont augmenté de 20% en 20 ans. Mais le gouvernement préfère l'ignorer, sauf à révéler qu'en réalité il n'a pas tout fait pour réduire le changement climatique. Et il préfère blâmer la Chine pour ses émissions, plutôt que notre propre consommation qui ne cesse de grimper.

Et en même temps, il fait l'apologie de la consommation (la croissance, le pouvoir d'achat, les emplois de la grande distribution, ndlr)) qui est censée nous rendre heureux. Mais de nombreuses études montrent qu'après un certain seuil d'accumulation de biens, l'augmentation de richesses matérielles ne produit pas de bien-être supplémentaire. Après 30 ans d’hyperconsumérisme, les études psycho-sociologiques montrent que nous ne sommes pas plus heureux (peut-être suffit-t-il de regarder le journal de 20 heures pour s'en rendre compte, ndlr). »

Il serait temps de dire la vérité au sujet de la consommation, conclut le narrateur de la vidéo, "nous devrions commencer à faire les produits dont nous avons besoin de manière durable, plutôt que de rejeter la responsabilité sur d’autres pays. Et nous devrions également nous passer des produits dont nous n'avons pas besoin. La consommation nationale ne peut pas croître indéfiniment si nous voulons vraiment réduire les émissions de gaz à effet de serre".  

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy

Dernière mise à jour : ( 05 mai 2013 )
 
< Précédent   Suivant >