La bonne transition énergétique pourrait créer un million d'emplois

mardi 21 mai 2013 Écrit par  rédaction

Mains levées vers le soleil, le vent, la chaleur

11 mouvements citoyens, moteurs de l’économie sociale et solidaire chacun dans son domaine (agriculture, éducation, énergie, finance, économie, bien-être social, insertion, démocratie, accompagnement du changement…), se regroupent au sein du Collectif pour une Transition Citoyenne. Rassemblés au Festival de la Transition (du 24 au 26 mai 2013 à Cluny), ils lancent un appel à amplifier ce mouvement citoyen et provoquer un sursaut en passant de plusieurs centaines de milliers de personnes impliquées à des millions [photo CC Suzie's Farm]

Selon le Collectif, l'étude d'impact sur l'emploi réalisée par un membre du CNRS sur le scénario NégaWatt 2006 réalisée en 2011, fait apparaître un solde positif création/destruction de 684 000 emplois lié à la transition énergétique.

De son côté, Terre de Liens Normandie a mis au point un "convertisseur alimentaire" permettant d'évaluer l'impact d'une relocalisation des achats alimentaires en terme d'emploi. Le solde positif s'élève à 600 000. Chiffres confirmés, rappelle le Collectif, par plusieurs études menées aux Etats-Unis sur le "coefficient multiplicateur" de l'achat local (notamment celle publiée dans la Harvard Business Review). Acheter dans un commerce local indépendant permet de créer trois fois plus d'emplois et de faire circuler trois fois plus de richesses sur les territoires.

Toujours selon le Collectif pour une transition citoyenne, la localisation d'un grand nombre d'activités économiques permettrait, outre son impact social et écologique, un véritable boom pour l'emploi, comme cet exemple de l'agriculture l'illustre. La préoccupation majeure des français dans toutes les études d'opinion reste l'emploi. Ces premiers chiffres montrent que, loin d'être utopique, une puissante transition de nos sociétés répondrait non seulement aux impératifs écologiques très graves auxquels nous devons faire face, et serait en plus susceptible d'être très efficace pour créer des emplois.

Le nouveau collectif pour une Transition Citoyenne est porté par Attac, le Mouvement inter-régional des AMAP, le réseau Biocoop (premier distributeur bio en France), le réseau Cocagne (jardins maraichers biologiques à vocation d'insertion sociale et professionnelle),la CFé (coopérative de finance éthique) le mouvement Colibris, Enercoop (fournisseur d'électricité verte), énergie Partagée (projets citoyens d'énergie renouvelables et de maîtrise de l'énergie), la Société Financière de la Nef (épargne et crédit bancaires éthiques), la foncière Terre de Liens (financement solidaire pour permettre l'installation de paysans et le développement d'une agriculture biologique), le Plan ESSE (économie Sociale, Solidaire et écologique), Villes et Territoires en transition (le réseau français du mouvement mondial Transition Network). Ces mouvements citoyens d’économie sociale et solidaire témoignent à travers leurs expertises et leurs expériences de la construction d’une société nourrie par des valeurs de solidarité, de coopération, de respect des humains et des écosystèmes. Des centaines de milliers de personnes construisent des alternatives au modèle actuel et réinvitent chaque jour nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous déplacer, d’éduquer nos enfants.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.