Deux femmes combattantes pour l'environnement récompensées

mercredi 14 août 2013 Écrit par  Yves Heuillard
Ursula SladekLa Deutsche Bundesstiftung Umwelt (DBU ), comprenez la Fondation fédérale allemande pour l'environnement, l'une des plus grandes fondations en Europe vient de remettre son Prix pour l'environnement 2013 à deux femmes pour leur action remarquable en faveur de l'environnement, Ursula Sladek (ci-contre) et Carmen Hock Heyl (ci-dessous). [Photo BDU / Patrick Seeger et Daniel Karmann, DR]

Ursula Sladek, mère de famille au moment de la catastrophe de Tchernobyl prend conscience que le changement des systèmes énergétiques ne pourra venir que des citoyens. En 1991, avec ses proches, ses amis, elle rachète la concession du réseau électrique local et crée EWS la première entreprise de distribution d'électricité verte du monde. Aujourd'hui EWS a 150 000 clients en Allemagne, ce qui n'en fait pas une multinationale, mais un exemple de courage et de détermination qui montre que les citoyens, les collectivités locales, sur un sujet aussi essentiel que l'énergie, peuvent reprendre la main. Ici l'incroyable histoire de Ursula Sladek.

Carmen Hock-Heyl - la reine de l'isolation à base de chanvreCarmen Hock Heyl s'est battue pour faire reconnaître le chanvre comme produit d'isolation thermique. Au départ considérée avec dédain, elle met en place l'ensemble du processus, depuis la culture du chanvre jusqu'à la production de la laine de chanvre, et promeut un habitat sain et écologique. Elle fonde l'entreprise Hock qui, avec 70 employés, est aujourd'hui reconnue comme un leader de l'isolation à base de chanvre.

Les deux femmes, se partagent le prix de 500 000 euros. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.