Besançon montre qu'il est possible de réduire les quantités de déchets

mercredi 19 février 2014 Écrit par  rédaction

En 2012 sur les 59 communes du Grand Besançon, une redevance incitative sur les déchets à été instituée. Elle consiste à facturer l’usager selon le poids de déchets collecté. La redevance est constituée d'une part variable selon le poids et le nombres de levées (une puce électronique intégrée au bac permet d’identifier son propriétaire), et d'une part fixe dite « abonnement ». Et ça marche : en 2013, les Bisontins n’ont produit qu’en moyenne 168 kg de déchets par habitant contre 289 kg pour la moyenne des Français. Un objectif qui n’était attendu qu’à la fin de l’année 2014. L’effet incitatif du dispositif a fait diminuer les déchets résiduels de 26%.

Le Grand Besançon a par ailleurs accompagné les Bisontins dans la démarche, notamment avec le développement du compostage : 7000 composteurs individuels, 167 composteurs collectifs et 7 chalets de compostage en habitat dense proposés par le SYBERT (syndicat mixte pour le traitement des déchets) aux habitants du Grand Besançon.

La collectivité incite aussi l’évolution des gestes au quotidien : achats de produits générant peu de déchets, recyclage, apport en ressourcerie (réemploi de 364 tonnes de matériaux en 2012 contre 135t en 2008).

Ce dispositif permet également au Grand Besançon d’optimiser sa collecte des déchets avec la diminution du taux de présentation des bacs à la collecte : présentation du bac 3 fois sur 4 dans la ville-centre et 1 fois sur 2 pour les communes du Grand Besançon ; et donc de maitriser ses coûts pour la gestion des déchets.