L'électricité solaire photovoltaïque compétitive en 2017

jeudi 24 mai 2012 Écrit par  Yves Heuillard

Installation photovoltaïque dans une ferme irlandaise

Le prix de production de l'électricité photovoltaïque sera bientôt compétitif avec le prix de vente de l'électricité à destination des particuliers. Et ce sans l'aide de la puissance publique.  

Le coût de production de l'électricité solaire à partir de panneaux solaires photovoltaïques s'approche toujours plus de celui des autres sources de production d'électricité, et soutien la croissance du secteur énergétique. Un rapport de GlobalData (Grid Parity for Wind and Solar Power - Future Outlook and Impact Analysis) montre que le point où le prix de production de l'électricité solaire sera au niveau du prix payé par les particuliers est très proche d'être atteint. On dit qu'à ce point la parité réseau est atteinte. [Ci-dessus ferme iralandaise, photo cc Irish Typad]  

Sur le marché américain, selon le rapport, la parité réseau devrait être atteinte en 2014 pour quelques projets photovoltaïques, et en 2017 pour la plupart des régions du pays (le prix de production dépend du coût de l'installation, de l'ensoleillement, de la structure du financement). La Chine serait sur la même tendance et la parité pourrait être atteinte en 2015 ou 2016.

Précision sur la parité réseau

La parité réseaux ne signifie pas que l'électricité est produite au même coût qu'avec d'autres moyens de production, mais que le point est atteint où il est avantageux de produire son électricité soi-même plutôt que de l'acheter sur le réseau. Ceci reste théorique, mais dès lors que la parité réseau est atteinte, des modèles de production/consommation différents peuvent émerger et se développer.

S'il y a des divergences sur le moment où le solaire devient compétitif avec les autres sources d'énergies, il ne fait aucun doute que ce point sera atteint. Pour reprendre les propos de Norbert Röttgen, le ministre de l'environnement allemand, "plus les gens vont consommer de pétrole et de charbon, plus les prix vont grimper ; mais plus les gens vont consommer d'énergies renouvelables, plus les prix vont baisser."

En parallèle du développement de l'énergie solaire, de nombreuses équipes de recherches travaillent sur les technologies de stockage.

Le calcul des coûts de production de l'électricité selon les moyens de production est complexe. La méthode généralement utilisée, dite LCOE (en anglais levelized cost of electricity) tient compte de l'investissement actualisé et des coûts opérationnels pendant toute la durée de vie de l'installation. Cette méthode permet de comparer par exemple une centrale photovoltaïque dont le coût de construction est important, le coût du combustible nul et les coûts d'exploitation faibles avec une centrale à gaz dont le coût de construction est relativement faible, et les coûts d'exploitation, combustible compris, élevés.

Sans grande surprise le rapport de GlobalData indique que les coûts de production de l 'électricité photovoltaïque continueront à baisser du fait de la baisse des prix constante des panneaux solaires et de l'augmentation des capacités de production (rappelons que l'énergie solaire photovoltaïque n'en est qu'à ses débuts). Le point de parité avec la moyenne des prix à la consommation dans le monde sera atteint en 2017. (ddmagazine avait annoncé 2018 dans un article de 2008).

Selon GlobalData, la capacité installée de production d'électricité solaire photovoltaïque est en croissance moyenne de 56,4% par an sur les 5 dernières années (la plus forte croissance de tous les moyens de production). Pour les seuls années 2010 et 2011 44,3 GW (gigawatts) ont été installés, chiffre à comparer au 14,8 GW pour 2008 et 2009. L'Europe est pour le moment le plus grand marché pour le solaire photovoltaïque, mais elle devrait céder sa place à La Chine et à L'Inde sous l'influence de politiques publiques favorables aux énergies renouvelables.

La puissance installée photovoltaïque devrait continuer à croître à un rythme de 20,2% par an en moyenne jusqu'en 2020 pour atteindre 363 GW.