455 nouvelles centrales à charbon prévues en Inde.

Écrit par : Yves Heuillard dans pollution le  

Centrale à charbon

Le charbon est la source d'énergie la plus polluante. C'est aussi la moins chère si on ne tient pas compte de son impact environnemental et social. Le nombre de projets de centrales à charbon assombrit les espoirs de stabilisation du climat.

Selon les données collectées par le World Resources Institute (WRI) et obtenues par ClimatWire, l'Inde projette la construction de 455 nouvelles centrales à charbon, contre 355 pour la Chine. Toutefois la Chine, avec des projets de centrales à charbon géantes, reste la première en puissance à installer. En tout WRI a recensé 1231 projets de centrales à charbon dans le monde pour une puissance de 1,4 million de MW (mégawatts).

Aussi sur ddmagazine

L'automobile électrique roulera-t-elle à l'uranium, à l'énergie solaire, ou au charbon ? 

CSC : Capture et Stockage du CO2. De quoi s'agit-il ?

Ce nombre de projets de centrales à charbon est très alarmant pour les défenseurs de l'environnement mais les industriels du charbon le disent encore insuffisant pour répondre à la demande et sortir nombre de pays de la pauvreté. Tout impact environnemental et social mis de côté, le charbon reste la source d'énergie la moins chère.

Derrière les plus grands utilisateurs du charbon, la Chine, l'Inde, puis les États-Unis, viennent la Russie, la Turquie et l'Afrique du Sud. Les États-unis arrivent en troisième position pour les nouveaux projets de centrales à charbon avec 79 nouvelles installations prévues. 34 000 MW d'électricité au charbon seront installés au Vietnam, 30 000 en Turquie, 22 000 en Afrique du Sud.

Les analystes du WRI doutent toutefois que toutes ces centrales seront effectivement construites. En Chine en particulier du fait de l'opposition du public, et de la hausse des prix du charbon.

En Inde en revanche, l'analyse du WRI fait état d'une gigantesque soif de charbon qui passe presque inaperçue dans le reste du monde. L'analyse du WRI, rapportée par ClimatWire, met en doute l'argument de la réduction de la pauvreté comme moteur de la croissance de la consommation d'énergie. Les industriels du charbon considèrent de leur côté que ce n'est pas la source d'énergie qui est en cause, mais des politiques publiques non équitables.

[photo d'ouverture CC CarlynAnnCrispell]

 
Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy