Publicité

Energie

De l'électricité à prix négatif

Eoliennes à proximité de la Mer du nord

Pendant le week-end des 16 et 17 juin, le solaire photovoltaïque et le l'éolien ont considérablement réduit la demande allemande d'électricité aux combustibles fossiles et même nucléaire. C'est en France que les conséquences ont été les plus remarquables.

Lire la suite

En direct des U.S.A

Dernières brèves

Publicité

Électricité photovoltaïque : croissance de 50% en Allemagne

Écrit par : André Langwost, Yves Heuillard dans solaireindustrie le  

Toits photovoltaïques dans un quartier de Fribourg-en-Brisgau

Selon les derniers chiffres de la Fédération allemande des industries de l'énergie et de l'eau (Bundesverband der Energie und Wasserwirtschaft - BDEW) la production d'électricité photovoltaïque a augmenté de plus de 50% comparée à 2011 (sur les 9 premiers mois).

De janvier à septembre 2012, l'Allemagne a produit 24,9 milliards de kWh (à peu près l'équivalent de la production de 4 réacteurs nucléaires) contre 16,5 milliards de kWh pour la même période de 2011 et 9,9 milliards en 2010 (voir le graphique ici). En mai 2012, particulièrement ensoleillé, 4 milliards de kWh (la production d'un réacteur nucléaire pendant 6 mois) ont été générés et 2,9 milliards en septembre 2012, soit plus que n'importe quel mois de l'année précédente.

En terme d'installation près de 1 gigawatt (1 gigawatt) de panneaux solaires a été installé en Allemagne en septembre, selon le régulateur allemand de l'énergie (Bundesnetzagentur). Pour donner une idée, quand le soleil luit, c'est la puissance d'un réacteur nucléaire. De janvier 2012 à septembre 2012, nos voisins allemands ont déjà installé 6,2 GW de solaire photovoltaïque, et en fin d'année le record de 7,2 GW pourrait être dépassé - un résultat bien au-dela des 2,5 à 3,5 GW que Berlin avait fixé. En conséquence les tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque vont baisser de 2,5 cts d'euros le kWh jusque fin janvier. Le tarif de rachat pour les nouvelles petites installations sera donc de l'ordre de 17cts d'euro. Un tarif presque moitié moindre qu'en France.

Installation de panneaux solaires en BavièreUne différence majeure toutefois : en Allemagne le tarif de électricité pour les ménages (entre 23 et 26 centimes € / kWh) est deux fois supérieur au tarif en France (ce qui ne veut pas dire que la facture électrique moyenne des allemands est supérieure). De ce fait l'équation économique du solaire photovoltaïque n'est pas la même en allemagne. Carsten Koernig, directeur général de l'association fédérale des industries solaires (BSW-Solar) explique que " l'achat d'un système photovoltaïque reste, en période de taux très bas, un investissement intéressant aussi bien écologiquement que économiquement. Car maintenant les coûts de production de l'énergie solaire sont bien en dessous des prix de l'électricité des consommateurs finals ".

Ce qui signifie qu'en Allemagne on commence à installer des panneaux photovoltaïques en toiture, non pour revendre l'électricité plus chère sur le réseau public (comme c'est le cas en France), mais pour payer l'électricité à un prix moindre que celle fournie par le réseau.

Financer l'économie locale ou acheter du gaz russe

Parallèlement la taxe sur l'électricité pour financer le développement des énergies renouvelables a déjà fortement augmenté en octobre passant de 3,592 cts/kWh à 5,277 cts/kWh générant une controverse sur la politique de Mme Merkel en faveur des énergies renouvelables, les uns accusant le gouvernement de faire payer au citoyen le prix fort de la transition énergétique, les autres insistants sur les cadeaux énergétiques faits aux entreprises. Notons que même si les prix de l'électricité sont deux fois plus élevés pour les ménages allemands que pour les ménages français, il n'en est pas de même pour les industriels (voir ici les prix par pays).

26 % d'électricité renouvelable

En 2012 et toujours selon BDEW, les énergies renouvelables ont produit 26% de la demande d'électricité jusque fin septembre 2012 (un chiffre qui devrait baisser sur l'année du fait d'un faible ensoleillement en automne et des conditions météo normale de fin d'année). Résultats, l'Allemagne a su développer une industrie des renouvelables avec 30.000 PME et presque 400.000 emplois directs.

En ce qui concerne le seul solaire l'Allemagne a su donner naissance à des leaders mondiaux comme SMA ou attirer des cadors comme l'américain First Solar, le Chinois Suntech, le norvégien Renewable Energy Corp. Et même si l'industrie du solaire photovoltaïque traverse actuellement des difficultés du fait d'une surcapacité de production de panneaux solaires, notamment d'origine chinoise, les allemands sont exportateurs des machines de poduction. Enfin nul doute que le soleil sera une source majeure d'énergie dans le mix énergétique mondial.  

Mieux, avec l'augmentation de la part d'énergies renouvelables (éoliennes et solaires principalement) l'Allemagne invente les technologies d'efficacité énergétique, de stockage de l'électricité, et de réseaux électriques intelligents qui seront demain au centre de toutes les politiques énergétiques.

Photo d'ouverture, quartier de Fribourg-en-Brisgau - photo cc Daveeza.
Dans le texte photo CC Windwärts Energy GMBH

Commentaires (9)Add Comment
electricité photovoltaïque : croissance de 50% en Allemagne
Par Lulu consult, 02 décembre, 2012

Les allemands peuvent être fiers d'avoir "tutoré " le développement du solaire car ils sont en train d'aboutir...
à la "parité réseau" au moins rendue chez le consommateur (c'est celle qui compte et non celle du marché de gros) Le consommateur ne vendra pas sa production PV au réseau mais arbitrera entre ce qu'il autoconsomme et ce qu'il vend ou soutire au réseau ) Cette perspective du solaire librement exploité par le consommateur minimisant les subventions n'est pas trés prise au sérieux en France ( prix de l'électricité relativement bas ..encore ), mais on approche... il se pourrait qu'en 2016 qq surprises nous attendent par le croisement de la hausse des prix de l'électricité et l'arrivée sur le marché d'installations à haut rendement...
luc.bourd@voila.fr
Par luc, 25 novembre, 2012
100 milliards d'euros de subventions dans le solaire pour produire seulement entre 4 et 5% de l'électricité consommé en Allemagne.

Avec 100 milliards d'euros, on peut remplacer 50 centrales thermiques de 900 MW par des centrales supercritiques qui consomment 30% de charbon en moins.
kw/h (fin)
Par Patrick, 08 novembre, 2012
Merci pour la réponse rapide. J'étais en effet un peu sévère, autant que mon orthographe est souvent aléatoire et que par ailleurs j'apprécie votre site.
Bien vu
Par yves, 08 novembre, 2012
Merci de la correction. Mais ce n'est pas une raison pour mettre en doute la qualité d'un article parce que un caractère "/" n'est pas à sa place.

J'ai écrit "centimes € kW/h" au lieu de "centimes €/kWh". Merci de la remarque.

Ceci étant, je comprends, car il est fréquent, même dans des rapports gouvernementaux que les rédacteurs se trompent entre kW et kWh. Et parfois ce ne sont pas des fautes de frappe. Votre correction est précieuse mais faites la avec humilité. Sauf à ce que vous ne vous trompiez jamais.... Sans rancune.
kw/h (suite)
Par Patrick, 08 novembre, 2012
kw/h : au troisième paragraphe deuxième ligne. Quand je vois ça j’arrête de lire...
kWh non c'est bon
Par André, 07 novembre, 2012
Non l'auteur de l'article utilise bien des kWh pas d'erreur. C'est l'auteur du commentaire qui se trompe. Mais bon sa question est pertinente. Vous faites jamais de fautes d'orthographe vous ! Moi j'ai vérifié le prix du kWh sur le marché. Et effectivement le prix instantané est de l'ordre de 4,3 cts le kWh en Allemagne mais en France il est plus cher, plutôt 1 cts de plus. J'ai vérifié sur les 15 derniers moi, il est toujours plus cher de 15 à 20% en France. Merci à ddmagazine pour la pertinence de ses articles.
kw/h (!)
Par Patrick, 07 novembre, 2012
Malheureusement l'auteur montre son incompétence technique en mélangeant kw/h et kWh. Peut-on encore croire au reste de l'article ?
réponse à AG
Par yves, 07 novembre, 2012
Oui, c'est une tendance au retour à la normale, d'acheter pour revendre plus cher, non ? En réalité le prix de marché sur la bourse d'échange d'électricité est de 4,3 cts le kwh au moment où j'ecris ce message. Donc les 17 cts d'euros c'est encore un gros effort pour les finances publiques.
Prix de l'électricité
Par AG, 07 novembre, 2012
"Le tarif de rachat pour les nouvelles petites installations sera donc de l'ordre de 17cts d'euro. (...) en Allemagne le tarif de électricité pour les ménages (entre 23 et 26 centimes € kw/h)(...)"

Le EDF allemand vend donc le courant plus cher qu'il ne le rachète aux producteurs?

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy