La première vraie éolienne flottante est norvégienne

mercredi 09 septembre 2009 Écrit par  Yves Heuillard

eolienne flottante hywind de statoilhydro

StatoilHydro la compagnie pétrolière norvégienne et premier exploitant mondial de plates-formes offshore vient d'inaugurer la première vraie éolienne flottante du monde. Nommée Hywind, l'éolienne est construite au large des côtes norvégienne à 10 km de la petite ville de Karmoy. Le projet représente un investissement de 50 millions d'euros.

floating wind turbineStatoilHydro profite ici de son expertise dans les plates-formes d'extraction de pétrole et de gaz en mer. En effet l'éolienne est construite sur une structure flottante largement expérimentée et connue sous le nom de Sparbuoy.

Les pales de l'éolienne, d'un diamètre de 80 mètres sont fixées à la nacelle, elle même à 65 mètres au dessus du niveau de la mer. La structure de flottaison tubulaire immergée, un tube de 100 mètres de profondeur, maintient l'ensemble dans la position verticale.

Le tube lui même s'accroche sur les fonds marins par trois points d'ancrage. Ce projet d'éolienne est l'aboutissement de plusieurs années d'études avec des modèles réduits. Sa puissance nominale est de 2,3 MW pour un poids total de 138 tonnes.

Mais quelle idée de construire des éoliennes flottantes ? L'intérêt c'est de bénéficier de vents plus fréquents, plus réguliers et plus forts, ainsi que d'espaces très vastes qui ne sont pas grevés de coûts fonciers et de contraintes de voisinage. De nombreux endroits de la planète pourraient recevoir ce type d'éoliennes. Les fonds doivent être à une profondeur comprise entre 100 et 700 mètres.

Le projet est un aussi un partenariat industriel. La turbine elle-même est construite par Siemens , la structure de flotaison par Technip. Les câbles électriques vers la terre sont fournis et posés par Nexans. Enova, l'agence publique norvégienne de promotion des énergies renouvelables, placée sous l'autorité de Ministère de l'Energie et du Pétrole, soutient l'investissement à hauteur  de 7,5 millions d'euros. Le projet est considéré comme un pilote et sera testé pendant deux ans avec l'objectif de réduire les coûts pour pouvoir envisager une phase de commercialisation.

Voir en vidéo avec Reuters  (en anglais)

[video:http://www.youtube.com/watch?v=EV7QtJ9PKb4&feature=fvw 425x344]

Aussi sur DDmagazine

Six éoliennes géantes en Beauce : font-elles du bruit ?

Comment fonctionne une hydrolienne ?