Fontaines : Venise montre l'exemple à Paris

mardi 10 juin 2008 Écrit par  Romain Houette

100 % public venise bouteille etiquetteA l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, la semaine dernière, la ville de Venise a lancé un programme original pour diminuer les déchets plastiques dans les rues. Dénommé 100 % Public, l'opération consiste à offrir aux touristes un kit comprenant une bouteille en plastique ainsi qu'une carte indiquant l'emplacement de 122 fontaines à Venise et alentours. DDMagazine a contacté la Ville de Paris et suggéré une opération similaire de promotion des 108 fontaines Wallace et de notre hospitalité légendaire. DDMagazine offre le plan, réalisé par Julien Denicas, et disponible dans cet article. Qui veut offrir le kit ?

bouteille 100 % Public venise L'objectif est ainsi de promouvoir l'eau des fontaines publiques, et surtout de diminuer l'achat de bouteilles en plastique. Chaque bouteille offerte porte un autocollant avec un slogan incitatif : « Ne moi jetez pas, réutilisez-moi ! » Ainsi, en une journée, au lieu d'acheter puis de jeter plusieurs bouteilles, les touristes n'en utilisent qu'une seule, et ce tout a fait gratuitement. De plus, la quête de fontaines donne lieu à une belle promenade dans la ville, proche d'une chasse au trésor touristique. C'est un geste facile pour limiter les déchets plastiques et une belle manière de découvrir cette cité légendaire.

A l'origine de ce projet, un constat simple : les Italiens sont les plus grands consommateurs mondiaux d'eau embouteillée, estime l'agence de presse de Reuters, alors que l'eau naturelle qui coule dans leurs fontaines fait partie des plus propres au monde. Venise a été choisie pour le lancement de ce programme en raison de sa forte attractivité touristique, mais également parce que, du fait de ses canaux et ses îles, Venise est légitimement associée à l'eau. Cette opération devrait par la suite se répandre à d'autres villes majeures d'Italie, telles que Rome ou Florence.

fontaine wallace à Montmartre

Mais que fait Paris ?

Et puis Paris qui sait ? Après les grandes villes italiennes, peut-être que la capitale française à son tour pourrait s'inspirer de l'opération vénitienne. Premièrement, au même titre que Venise, Paris bénéficie d'un fort attrait touristique, ce qui pourrait justifier la mise en œuvre d'une telle campagne auprès des visiteurs, dans un premier temps au moins. Deuxièmement Paris est particulièrement bien dotée en fontaines d'eau potable. En effet, en tout, la mairie dénombre 108 fontaines Wallace disséminées dans la capitale et alimentées à partir du réseau d'eau potable de la ville. Ces points d'eau se présentent sous la forme de petites sculptures en fonte, la plupart du temps d'une couleur vert foncé, disposés sur les places, à l'angle des rues ou dans les parcs.

 

L'histoire raconte que suite au siège de Paris durant la guerre franco-prussienne de 1870 et à la Commune, de nombreux aqueducs sont détruits et la ville peine à s'alimenter en eau, qui est alors très chère. C'est alors que le philanthrope britannique Sir Richard Wallace, ami de Flaubert et de Baudelaire, décide de faire profiter les Parisiens de sa fortune, et finance la construction de ces fontaines d'eau potable pour alimenter gratuitement les plus en difficultés. La première fontaine est inaugurée en août 1872. Aujourd'hui Paris dispose de 108 fontaines Wallace, dont il existe deux modèles différents : le premier est l'original conçu par Sir Wallace, inspiré par la fontaine des Innocents, dans le quartier des Halles. Il s'agit d'un édicule en fonte de 2,71 mètres représentant quatre femmes, des cariatides, se tournant le dos et soutenant un dôme avec leurs mains. Le second modèle est une simple borne-fontaine à bouton-poussoir de 1,3 mètres. Jusqu'en 1952, deux gobelets en fer retenus par des chaînettes étaient à la disposition des consommateurs. Bien que restant toujours immergés pour plus de propreté, ces gobelets ont été supprimés « par mesure d'hygiène ». Aujourd'hui les fontaines Wallace se sont répandues partout en France et dans d'autres pays, où elles ornent les plus belles villes : à Versailles, Bordeaux, Marseille, en Espagne, ou encore au Canada.

fontaine wallace petit modelePour le moment, la Mairie de Paris n'a pas prévu de préparer d'action autour de ces fontaines Wallace. Elles conservent la discrétion de leur premier commanditaire, et parviennent même parfois à se faire oublier des Parisiens qui, à force de les voir, ne les voient plus. DDmagazine a tout de même suggéré l'idée italienne à la Direction de l'Environnement et des Espaces Verts (DEVE) qui gère l'aménagement de la voirie et des jardins parisiens. En attendant un hypothétique premier geste, la rédaction de DDmagazine a réalisé un plan, à partir de Google Map, qui indique précisément l'emplacement de chacune des 108 fontaines Wallace. Ainsi, lors de nos promenades dans la capitale, nous pouvons tous reproduire à présent l'opération de Venise. Il suffit d'imprimer la carte et de s'armer d'une bouteille vide : la chasse aux fontaines peut commencer.

Carte Interactive des fontaines de Paris

Cliquez sur le symbole + pour zoomer. Cliquez sur la fontaine pour voir l'adresse exacte.
Réalisation ddmagazine Julien Denicas
Fontaines : Venise montre l'exemple à Paris - ddmagazine.com

Liens

Reuters : Les fontaines de Venise

L'opération 100 % Public

Les fontaines Wallace (site de la Mairie de Paris)

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.