Construction durable + sens du collectif = valeur

mercredi 11 juin 2008 Écrit par  Yves Heuillard

batiment-minergie-zoug.jpg

Nous sommes dans le quartier de Lorzen, à Zoug, en Suisse. Au cours de l'année 2000, la coopérative d'habitation générale de la ville décide de construire un nouvel immeuble locatif avec le souci de garantir la valeur immobilière à long terme du bâtiment. Ce souci se matérialise par une exigence de construction durable et une attention particulière à la qualité de la construction. Sont retenus en particulier le standard d'habitation basse consommation Minergie et Diane, qui est un programme d'optimisation de la lumière naturelle. Vous avez bien lu, nous sommes en 2000. La construction se termine en 2005.

Il y a huit ans donc, le concours qui devaient sélectionner le cabinet d'architecture insistait sur les critères d'énergie grise (l'énergie nécessaire à la fabrication et au transport des matériaux de construction), les coûts d'entretien, l'énergie nécessaire au recyclage du bâtiment en fin de vie, et la flexibilité des espaces (possibilité de ré-agencer les appartements en fonction de la taille des familles).

Le lauréat, le cabinet Nut + Kam, a conçu un parallèlépipède en bois de quatre niveaux. La façade du bâtiment orientée au sud, bénéficie d'une superbe vue sur les montagnes et le lac de Zoug, tandis que les chambres, à l'arrière plus calme, donnent sur la campagne. La distribution des appartements se fait en façade, au sud donc, par des coursives métalliques déconnectées thermiquement du bâtiment.

Cliquez sur une photo pour voir le diaporama de l'immeuble.
{slimbox album=|architecture1| title=| Vue générale du bâtiment - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug1.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Au sud, coursives, terrasses et véranda- Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug2.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Dans les coursives - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug3.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Détail d'un appartement au dernier étage- Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug4.jpg{/slimbox}
{slimbox album=|architecture1| title=| Panneaux solaires (détail) - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug5.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Fenêtres triple vitrage et stores (détail) - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug6.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Gestion optimale de la lumière en toutes saisons - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug7.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture1| title=| Bardage en pin Douglas - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug8.jpg{/slimbox}

Une attention portée à la qualité de vie.

Ce qui est frappant, c'est l'attention portée à la qualité de la vie. Le terrain devant l'immeuble dispose de son propre terrain de jeu où se retrouve facilement les enfants, d'un abri à voitures et à vélos construit en bois qui isole la parcelle des habitations et de la route voisine, et ce n'est pas tout, d'un potager. Avec un sens du collectif particulièrement développé, les concepteurs ont également intégré un appartement au rez de chaussée qui ne sert qu'aux réceptions. équipé d'une salle à manger, d'une cuisine, et de deux chambres, il peut servir aux locataires pour des réceptions familiales, pour recevoir des amis, ou encore pour organiser des réunions festives entre locataires ou entre voisins. Cette idée, n'est pas neutre économiquement. Elle permet de réduire la taille des appartements, sachant que les quelques réunions familiales (combien en organisez vous par an ?) ou la réception d'amis (combien de nuits votre chambre d'ami est-elle occupée) n'immobilise pas des mètres carrés dans chacun des appartements.

Structure porteuse en bois.

Le bois est le matériau principal de la construction. Seules les gaines techniques, la cage d'ascenseur, et les salles d'eau, sont regroupées dans une maçonnerie en béton armé. Le bois, outre ses qualités de matériau renouvelable offre l'avantage de la préfabrication et donc de la réduction des coûts et des temps de montage. La structure porteuse est constituée d'éléments en ossature bois pouvant mesurer jusqu'à 12 mètres de long. Ceux qui contiennent une isolation en laine minérale, sont revêtus sur chaque face de panneaux de plâtre armé. A l'intérieur, la finition est constituée de panneaux de plâtre cartonnés, et à l'extérieur d'un bardage en pin Douglas. Les dalles sont de types mixtes en bois et en béton (planches chevillées à champ, recouverte de béton coulé sur place. Elles sont recouvertes d'une isolation acoustique, d'un lé de séparation, d'une chape et d'un revêtement, généralement du parquet de chêne. L'ensemble offre une résistance au feu de 60 minutes. L'isolation phonique n'échappe pas aux exigences de qualité du maître d'ouvrage. Elle est à la norme SIA 181. Les parois entre les appartements sont des doubles cloisons, le bâtiment est partagé en son milieu par un de deux murs porteurs en ossature bois isolés et séparés d'un vide de 10mm.

Gestion de l'énergie.

Le bâtiment est à la norme Minergie (voir notre dossier). L'énergie est fournie par une chaudière automatique à pellets et une surface de 100 m2 de collecteurs solaires thermiques en toiture. L'ensemble dispose d'un système de ventilation contrôlée, double flux, avec récupération de chaleur et puits canadien. Une installation photovoltaïque, également en toiture, fournit de l'électricité d'appoint. La conception du bâtiment permet de récupérer le maximun d'énergie solaire dans les pièces au sud (vérandas) tout en s'en préservant de la chaleur l'été.

Cliquez sur une photo pour voir le diporama des équipements collectifs

{slimbox album=|architecture| title=| Jardin d'agrément et potager - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug-suisse-9.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture| title=| Salle de réception - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug-suisse-10.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture| title=|Parc à vélo - Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug-suisse-11.jpg{/slimbox}{slimbox album=|architecture| title=|Abri anti-atomique- Photo DDmagazine|}images/stories/architecture/zoug-suisse-12.jpg{/slimbox}

Objectifs atteints

Le bâtiment a été conçu en l'an 2000. Ses concepts et l'exigence de qualité thermique et écologique du bâtiments sont encore loin d'être appliqués dans la plupart des bâtiments en construction aujourd'hui en Europe. La valorisation de l'immeuble, au moment où le prix de l'énergie s'envole, ne fait aucun doute. L'objectif visionnaire de valorisation immobilière est donc atteint. Et vous, vous construisez comment dans la perspective d'un baril de pétrole à 380 dollars ?

Précisions techniques à l'attention des professionnels : Coût de la construction : 6 014 560 CHF. Pour un volume de 7751 m3 + abri à voiture 70 000 CHF ; collecteurs solaires 84 000 CHF. Prix au mètres carrés /SIA : 665 CHF. Construction : octobre 2002- octobre 2003 (1ère tranche). Juin 2004-mars 2005 (2ème tranche). Normes de constructions : Minergie, Snarc, WBS2000, SIA 0123 et Diane

Sur le même sujet dans DD magazine

Un grand ensemble zéro énergie en Suisse

Voir notre rubrique Architecture

Voir notre dossier sur les standards de construction basse consommation

Nos articles sur les maisons passives

Explications de la norme Minergie par l'architecte suisse Konrad Lutz

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.