Chiche, une parabole solaire dans votre jardin !

jeudi 03 juillet 2008 Écrit par  Yves Heuillard

parabole solaire et cogénération

Présentée au Salon des énergies Renouvelables, la parabole solaire du constructeur allemand SunMachine est une petite centrale solaire thermique à réflecteur que vous pouvez mettre dans votre jardin. Son originalité : une parabole qui suit et concentre les rayons sur un moteur Stirling. L'ensemble produit de l'électricité et de la chaleur. DDmagazine vous explique tout. Si vous voulez montrer votre attachement aux énergies renouvelables, ou parfaire votre réputation de professeur Nimbus, rien de tel que la SunMachine Solaire...

parabole solaire et son moteur stirlingPatience néanmoins car la machine ne sera en vente que fin 2009, et ne sera pas à la portée de toutes les bourses (aux alentours de 30 000 euros HT), mais son modèle est intéressant du fait d'un rendement théorique important.

Comment ça marche ? Précisons d'abord rapidement ce qu'est un moteur Stirling : il s'agit d'un moteur thermique avec cylindres et pistons, mais contrairement au moteur de votre voiture, la source de chaleur est produite à l'extérieur du cylindre. Dans votre voiture la source de chaleur vient de l'explosion d'un mélange de carburant et d'air frais dans le cylindre ; dans un moteur Stirling le cylindre est chauffé par l'extérieur et le gaz qu'il contient se dilate et exerce sa pression sur le piston. Un autre piston, le piston froid marche à l'opposé, le gaz chaud y est refroidit et c'est cette fois la baisse de pression qui fait remonter le piston. Nous n'en dirons pas plus, sauf que le moteur Stirling ne date pas d'hier (1816), que son rendement est meilleur que celui d'un moteur a explosion (40% au lieu de 35 %), mais que sa mise au point est délicate, et qu'il n'est pas adapté au changement de régimes exigés par l'automobile. Nos lecteurs les plus curieux pourront se référer à cet excellent article de Wikipédia sur le moteur Stirling

90 % de rendement, toute la journée. Revenons à notre SunMachine. La parabole suit le soleil, concentre les rayons sur le piston chaud du moteur Stirling, le piston froid est refroidi par de l'eau (celle du circuit de chauffage ou d'eau chaude sanitaire de la maison), le moteur en tournant entraîne un générateur électrique. Mais c'est de la cogénération ! Exact cher lecteur. Et comme vous le savez, le bénéfice de la cogénération est de récupérer les calories perdues par le moteur thermique qui entraîne l'alternateur d'une centrale éléctrique,  pour... chauffer les logements. On obtient donc avec la SunMachine un rendement de 90 % : 90 % de l'énergie solaire est récupérée. Et comme la parabole suit le soleil, c'est 90 % de l'énergie solaire toute la journée ! Inconvénient, la SunMachine s'accommode mal d'un soleil diffus, voilé par quelques nuages. En revanche quand le soleil luit à son maximum, la puissance générée est de 3 kW d'électricité et de 10,5 kW de chaleur.
parabole solaire

La comparaison avec un couple de panneaux solaires thermiques + panneaux solaires photovoltaïques n'est pas facile. D'abord le prix. 3 kWc (kilowatts crête) d'électricité demande environ 20 m2 de panneaux solaires photovoltaïque, et un budget de l'ordre de 24 000 euros TTC installation comprise (voir notre dossier de référence solaire photovoltaïque). L'ajout de panneaux solaires thermiques pour produire 10,5 kWc serait de l'ordre de 10m2, soit un coût de l'ordre de 5 000 euros TTC posés (les panneaux seuls). Par ailleurs au moment où nous écrivons ces lignes, le distributeur français de la Sunmachine Solaire, la société Mab, à Golbey en Moselle, n 'est pas encore en mesure de nous indiquer si l'engin pourra bénéficier du crédit d'impôts, ni s'il sera homologué pour profiter du tarif de rachat des kilowatts par EDF. En tout état de cause, celui-ci ne dépassera pas 30 cts d'euros (au lieu de 57 cts pour des panneaux photovoltaïque intégrés dans le bâti). Un bilan qui, a priori, n'est  pas en faveur de la parabole. Mais notre calcul est un peu simpliste. Il faudrait connaître la véritable production d'énergie sur l'année d'un système qui suit le soleil. Dans une zone bien dégagée, une production de 50 % de plus par rapport à des panneaux fixes, paraît tout à fait réaliste. Et donc la parabole solaire, pourrait se révéler compétitive. Une évaluation est en cours par le fabricant allemand. Rendez-vous fin 2009.

En savoir plus

Sur le constructeur

Sur le distributeur français (Société Mab, 88190 Golbey)

Sur les systèmes paraboles-moteurs  (site du CNRS)

Si vous avez aimé cet article vous aimerez aussi 

sur la cogénération :

Des centrales nucléaires au milieu des villes

Habitat économique, l'exemple du quartier de Bonne à Grenoble

sur le solaire thermique à reflecteurs : 

Deux centrales solaires pour 75 000 maisons

900 MW d'électricité dans le désert californien

et nos guides solaires :

Panneaux solaires photovoltaïques, les réponses à toutes vos questions

Solaire thermique, coûts et fonctionnement

 

 

 

3 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.