Le chauffage solaire selon Clipsol

mercredi 27 février 2008 Écrit par  Alexandra Lianes
Solaire thermique. ClipsolClipsol, le leader français des installations de chauffage solaire, a mis au point le Blocsol Combi, un système de chaufferie solaire tout intégré qui fonctionne à la fois pour la production d'eau chaude sanitaire mais aussi pour un plancher chauffant et/ou des radiateurs. Explications sur le fonctionnement du matériel fabiqué à Aix-les-Bains (73) et précisions vidéo par le PDG de la société André Jean.
Les capteurs développés par Clipsol sont des capteurs plans. Ceux-ci sont composés d’une plaque et de tubes métalliques qui constituent l’absorbeur. C’est l’absorbeur qui reçoit le rayonnement solaire et qui s’échauffe. Scellé dans un coffre rigide, sa partie supérieure vitrée laisse pénétrer la chaleur et la retient commme dans une serre. à l’intérieur des tubes métalliques un liquide caloporteur [un mélange de monopropylène glycol (anti-gel) et d'inhibiteurs de corrosion] s’échauffe et se dirige vers un ballon de stockage. De là, l'eau est redistribuée dans les circuits d'eau sanitaire et/ou de chauffage.

Le Blocsol Combi pour l'eau chaude et le chauffage

Le produit baptisé Blocsol Combi permet d'intégrer une chaudière d'appoint, nécessaire lorsque la chaleur du soleil est insuffisante. Une chaudière existante ou neuve peut aussi être adaptée sur le modèle. Le Blocsol Combi est l'unique solaire-thermique-combi_vignette.jpg système du marché à fonctionner sans échangeur de chaleur entre le capteur et l'émetteur pour le chauffage; le ballon est réduit à une bouteille casse-pression* à laquelle sont connectés les différents équipements producteurs ou émetteurs d'énergie (cf.schéma - cliquer dessus pour voir en grand).
La suppression de l'échangeur de chaleur permet d'augmenter le rendement énergétique des capteurs. « Plus la température est élévée moins le rendement est bon. Pour chaque degré supplémentaire, on perd 2% d'efficacité. Et l'échangeur crée une élévation de la température. », explique Boris Jean, responsable commercial. « La suppression de l'échangeur permet de réaliser un taux moyen d'énonomie de 40 à 50% (eau chaude + chauffage) par rapport à un chauffage traditionnel. Les technologies équipées d'un échangeur sont moins efficaces », poursuit Boris Jean. Des résultats validés par des tests réalisés par l'Ademe. « Avec du beau temps, on assure 100% des besoins énergétiques d'une maison dès février, on envoie directement la chaleur dans la dalle chauffante. Il n'y a pas de perte de calories, on travaille à basse température. »
Pour la production d'eau chaude un échangeur à plaques branché directement sur le ballon permet une production instantanée très performante. Sa nature instantanée n'oblige pas à une température de production à 55° pour lutter contre le développement de germes dont la légionellose.
Matériel
Le Blocsol Combi est fourni avec :
- un réservoir qui sert de stockage au fluide caloporteur et qui véhicule la chaleur fournie par le soleil dans les différents circuits
- un régulateur gère l'énergie solaire et la chaudière d'appoint; il optmise le recours à l'énergie solaire
- un vase d'expansion qui permet d'absorber l'expansion d'eau quand elle chauffe et de préserver la soupape de sécurité
- une platine hydraulique composée d'un ensemble de pompes et de vannes destinées à réguler les flux de liquide

Le principe de fonctionnement

solaire-thermique-blocsol_vignette.jpg Les circuits hydrauliques des capteurs, planchers et/ou radiateurs, chaudières sont indépendants. Le ballon de stockage, dont la capacité peut varier entre 150 litres et 450 litres, assure le rôle d'une bouteille casse-pression. Les circuits y sont raccordés plus au moins haut selon les températures d'arrivée et de départ. Ainsi, le ballon est composé de trois couches de température : la plus froide en bas, la zone tiède pour le chauffage et la partie haute pour la production d'eau chaude sanitaire. (cf. schéma - cliquer dessus pour voir en grand)
Le système fonctionne de manière à ne pas dépasser la température de vaporisation, elle-même liée à la pression dans le circuit. Une boucle de décharge est installée sur le Blocsol Combi afin d'évacuer un éventuel trop plein de calories en période estivale.
Voir notre vidéo avec André Jean, PDG de Clipsol. Il nous explique le principe de fonctionnement du Blocsol Combi.

Combien ça coûte ?

Pour vous donner un ordre de prix, nous avons sélectionné quatre modèles de la gamme Blocsol Combi. Un système avec deux planchers chauffants et/ou chauffage pour une pompe à chaleur coûte 11 725 € HT ; le système avec un plancher chauffant et/ou chauffage avec un appoint électrique s'élève à 7134 € HT ; un modèle gaz à condensation avec deux planchers chauffants et/ou radiateurs est facturé 8451 € HT ; et le modèle adaptable à une chaudière existante avec deux circuits de chauffage et/ou radiateurs coûte 6343 € HT. Le coût des chaudières ou pompes à chaleurs ne sont pas inclus dans ces tarifs.
Prix des panneaux
Pour produire 400 litres d'eau chaude sanitaire, en Région Rhône Alpes, exposé plein sud, il faut installer 5m² de capteurs thermiques. Pour cette installation, le coût varie entre 6 000 € et 7 000 €. « Cette installation permet de couvrir entre 65 % et 70 % des besoins annuels d'ECS selon les régions », explique André Jean, PDG de Clipsol.
Pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage, il faudra cette fois entre 10 et 20m² de capteurs. Pour un habitat de 130m² avec une chaudière à gaz d'appoint, le prix de l'installation sera de 17 000 € HT, hors pose, avec le plancher chauffant. Le coût, pose inclus, est de 22 000 €, un prix variable selon l'installateur.
Garanties sur le matériel
En cas de grêle, les capteurs thermiques Clipsol doivent être pris en charge par votre assureur. En effet, le fabricant a obtenu un avis technique du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) qui considère les panneaux comme les tuiles de votre toit.

Voir notre vidéo avec André Jean, PDG de Clipsol. Il nous explique le principe de fonctionnement du Blocsol Combi.

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire samedi 14 janvier 2012 Posté par loizeau

    nous construisons une piscine intérieure, le bâtiment est orienté sud, nous avons besoin de chauffer, l'eau et la piéce et nous souhaitons changer notre énergie(fuel)qui chauffe actuellement l'eau et 300 m2 :la piscine 39m3 d'eau

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.