Publicité

Energie

Quand solaire photovoltaïque s'accorde avec démocratie

Freme solaire de Vogtsburg

Le plus grand projet solaire du Bade-Wurtenberg vient d'être relié au réseau électrique. Son actionnariat, typique en Allemagne, est un exemple de démocratie énergétique.

Lire la suite

En direct des U.S.A

Dernières brèves

Publicité

Un frigo solaire et solidaire

Écrit par : Alexandra Lianes dans solaireéquipementscollectivités le  

solaref-frigo-solaire.jpgSaviez-vous que l’on peut générer du froid avec la chaleur du rayonnement solaire. En s’inspirant d’un phénomène physique, la thermodynamie, l’entreprise savoyarde Solaref a mis au point un réfrigérateur solaire. Industrialisé depuis début 2009, ce frigo écolo équipe les centres sanitaires des pays en voie de développement. Explications.

Il ne nécessite ni moteur, ni batterie, ni fluide frigorigène pour fonctionner. Le réfrigérateur solaire Solaref fonctionne grâce au solaire et à l’industrialisation d’un phénomène physique : la thermodynamie. De quoi s’agit-il ?

L'évaporation de l'eau produit du froid. Vous en faîtes la démonstration tous les jours lorsque vous sortez de votre douche. Vous ressentez du froid parce que l'eau sur votre corps s'évapore. Et pour passer de l'état liquide à l'état gazeux elle a besoin d'énergie. Elle pompe alors les calories de votre peau et en pompant le chaud cela produit… du froid et vous frissonnez. La chaleur de votre coprs se retrouve dans la vapeur. Dans le système élaboré par Solaref, cette production de froid va jusqu'à générer un glaçon. Et c'est ce glaçon qui maintient le réfrigérateur froid.

solaref-frigo-solaire-schema.jpgTechniquement, sous le capteur thermique, une matière absorbante, ici de la la zéolithe, trempe dans de l’eau distillée. La journée, grâce au rayonnement solaire cette matière absorbante, que l’on peut s'imaginer comme une éponge, sèche et génère de la vapeur d’eau. Au fil du temps la  température et la pression monte dans le système. La vapeur se condense dans le condenseur qui évacue les calories dans l'air ambiant. L'eau qui en résulte, se dirige, par gravité naturelle, vers un réservoir placé dans un circuit sous vide.

La nuit lorsque la température du capteur baisse, ainsi que la pression dans le circuit, l'eau stockée passe de l'état liquide à l'état gazeux, et la vapeur est absorbée par la zéolithe qui repompe les molécules d’eau stockées le jour. L’évaporation va produire l'effet frigorifique recherché, jusqu'au point de congélation et donc générer de la glace.

Le stock de glace maintient l'enceinte à basse température, sous réserve qu'il y ait du soleil dans la journée. Sans soleil les frigos solaires de Solaref peuvent rester à basse température pendant 2 ou 3 jours. Difficile alors, en tout cas pour le moment, d'envisager d'équiper nos cuisines 

Pour faire fonctionner ce frigo solaire, une dizaine d'années de recherche ont été menées par le Laboratoire d'Énergétique Solaire et de Physique du Bâtiment (Lesbat) de la Haute Ecole d’Ingénieurs de Vaud en Suisse et le Laboratoire d'Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l'Ingénieur (LIMSI) du CNRS, ont travaillé une dizaine d’années sur le développement de réfégirateurs solaires fonctionnant sur le principe de l’absorption.

Pour en savoir plus sur le principe de fonctionnement (PDF)

Commerce coopératif 

Ces réfrigérateurs ont été créés pour la préservation des vaccins et médicaments en sites isolés. Par exemple, au Burkina-Faso, plus de 1200 cases de santé, difficiles d'accès pour l'acheminement d'essence ou de gaz, et hors réseau électrique sont recensés. 

Et début 2009, Solaref a franchi un nouveau cap. Le frigo solaire est entré dans la phase d'industrialisation. Et pour le commercialiser, l'entreprise a adapté son circuit de production au commerce coopératif. C'est-à-dire que des centres de services sont créés sur place pour employer la population locale pour réaliser l’assemblage, l’installation des appareils et leur maintenance, qui se résume à nettoyer le capteur solaire. 

Solaref  pense commercialiser plusieurs centaines de modèles en 2009 partout où cela est possible, c'est-à-dire principalement dans les zones tropicales. Déjà, 10 prototypes fonctionnent au Burkina Faso où un centre de services a été implanté grâce à l'Organisation non-gouvernementale suisse CEAS.  En janvier, Solaref y a commercialisé son premier frigo solaire; en mars elle doit se rendre en République Dominicaine, explique son gérant Olivier Dervaux. Solaref espère vendre une centaines de modèles en 2009 et ouvrir deux nouveaux centres de services d’ici à 2010 : l'un à Madagascar et l’autre au Sénégal.

Solidaire, écologique et économique : un vrai projet durable

solaref-frigo-solaire-burkina-faso.jpg

Ci-dessus : Au Burkina Faso, le premier frigo solaire a été livré début février. 

Cette avancée technologique permet ainsi de donner accès aux vaccins aux populations les plus démunies tout en créant de l’emploi et sans nuire à l'environnement. A ceux qui cherchaient encore la définition du développement durable : en voici une belle démonstration. D'ailleurs l'entreprise a été récompensée pour son innovation en recevant en novembre dernier le prix "Coup de coeur" des trophées éco-innovation décerné par la région Rhône-Alpes et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

A quel prix ? 

A ce jour, deux modèles sont commercialisés : 80 litres et de 200 litres (en capacité utile). Le coût hors taxe de cet équipement s’élève respectivement à 5 500 € HT et 8 400 € HT.
    
Si Solaref destine son produit principalement aux pays en voie de développement. Il peut également fonctionner en France et en Europe sous les latitudes les plus chaudes. Ainsi, certaines municipalités ont fait le choix de s’équiper de frigos solaires plutôt que d’engager des travaux de raccordement d’électricité pour les postes de secours des plages municipales.

Commentaires (5)Add Comment
OK mais le prix..........
Par reneaimeferry54@gmail.om, 01 septembre, 2013
Pour Madagascar mission impossible de prevoirce ce projet domage
Au senegal
Par Pape sene, 28 décembre, 2012
Bonjour je sui tres interessé par ces frigot je sui au sénégal mon email est papesene8@hotmail.com
remerciement
Par yassine saber, 04 novembre, 2011
bjr cher collègues en ce domaine
je m'appelle yassine saber agé de 23ans je suis un stagiaire marocain en secteur de génie climatique est froid indestruel je veix juste vous remercier de partager ces information sur ce projet qui respecte tout afait le besoin de froid et l'économisation
d'énergie et exploiter un peu les énergies renouvelables
yassine saber
dess ressources naturelles et environnement
Par kodjane jose kjossleboss@yahoo.fr, 09 avril, 2010
je réfléchi sur la possibilité d'implantation d'énergie solaire (thermique ,photovoltaïque...) pour alimenter le port autonome de SAN PEDRO mon entreprise et je souhaite avoir des renseignements sur les réfrigérateurs solaires
Ce projet est approuvé de toute la direction et je voudrais avoir l'avis de structures spécialisées pour soumettre au comité de direction
Un peu cher
Par Koto, 27 août, 2009
Excellente idée mais un peu cher pour les pays en voie de développement. Il faudrait trouver un moyen d'en réduire le coût.

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy